• Yvette

De Cafayate à Salta – entre désert Andins et formation rocheuse


De Cafayate à Salta – entre désert Andins et formation rocheuse

31 mai au 5 juin 2018

Le 31 mai 2018 nous nous réveillons devant les ruines de Quilmes. Après l’école et une séance de sport... nous irons courir 4km avec Kynan. Nous nous remettons ensuite en route direction le nord. Nous arrivons très vite à Cafayate. La ville est très sympa.

Nous nous garons sur la place principale puis nous partons à la découverte de la ville.

De sa très belle église.

La place rappelle les villes du sud de la France, avec ses restaurants et leurs belles terrasses.

Nous partons visiter la feria artisanale, ici beaucoup de petit meuble ou objet de décoration sont fait avec le bois de cactus.

On sent aussi qu’ici il y a une forte communauté étrangère. Nous pourrons acheter de la moutarde du pesto et de la tapenade ! On se croirait vraiment en Provence cette fois !

En arrivant dans la ville nous avons repéré la casas à empanadas ! Le petit restaurant à l’air sympathique et ici aussi ils sont réputés pour leurs spécialités d'empanadas.

A cette heure ci, 12h, nous sommes les seuls. Les argentins ayant ici aussi l’habitude de manger à 14h.

On ne regrettera pas notre choix. Les empanadas sont délicieux. Pas loin d’être les meilleurs que nous avons mangé depuis le début du voyage.

Ils sont tellement bon que nous en mangerons 3 douzaines !

Nous repartons ensuite pour continuer notre visite, nous rentrerons dans l’église !

Puis nous visiterons les autres feria, il y en a plusieurs tout autour de la place.

La ville est vraiment hyper tranquille et nous apprécions de pouvoir nous y promener tranquillement.

Avant de reprendre la route, nous laissons les enfants jouer sur la place.

Nous reprenons ensuite la mythique ruta 40 direction Cachi, avec comme objectif suivant Salta. Nous avons eu différent avis sur les deux routes qui mène à Salta. Et nous avons un peu hésité mais finalement nous décidons de faire confiance au plan de route d’Esteban même si la route est plus longue pour arriver à Salta.

Sur la route nous croiserons de grande bodega luxueuse.

Mais aussi de vieille bodega abandonnée...

Puis nous arrivons dans la campagne... et nous retrouvons les modestes maisons de pierre.

Nous croiserons un serpent! Les enfants jouent aux aventuriers ! Mais rassurez-vous il était déjà mort !

Les paysages sont vraiment beau...

Les montagnes sont d’un rouge impressionnant.

Nous passerons dans de multiples petits villages, qui semblent quasiment désert... la majorité des bâtiments sont en ruines, alors que les églises, elles, restent toujours fièrement debout.

Ici nous croiserons un village fantôme... on se croirait dans le dessin animé cars. Une petite station service laissée à l’abandon... les vestiges d’un ancien restaurant. Nous avons déjà été surpris de nous retrouver sur du ripio, nous pensions que la ruta 40 était toujours asphaltée. Nous comprenons que la construction de la route rn68 plus directe entre Cafayate et Salta a contribué au délaissement de ces villages.

Nous quittons le village fantôme, et nous continuons à cheminer entre les montages rocheuses qui changent régulièrement, elles n'ont jamais ni la même forme et ni la même couleur... c'est assez impressionnant.

Nous visiterons aussi un petit cimetière perdu au milieu de nulle part...

Puis nous arrivons au monument naturel Angastaco ! et là c'est vraiment "espectacular" !!! C'est même carrément incroyable !

Nous n'aurions jamais pensé que la ruta 40 nous réserverait un paysage aussi spectaculaire !

Nous avons vraiment l'impression d'être dans un autre monde....Difficile d’ailleurs d'imaginer qu'il y a une route qui passe là au milieu !

Après notre petite exploration dans ces formations rocheuses nous reprenons la route direction le village d'Angastaco.

Nous arrivons à l'entrée du village...

Par une autoroute de ripio !!!

Comme tous les villages de cette région, Angostaco à son église blanche.

Nous ferons un petit tour dans le "supermaché" du coin...

Et nous croiserons par hasard, un ami d'Esteban, nous devions allé le voir à Salta mais il part pour son travail dans les montagnes pour plusieurs jours. Il nous donne quelques conseils pour la suite de notre itinéraire jusqu'à Salta. Nous passerons la nuit au camping municipal, gratuit, avant de reprendre la route.

Nous croiserons quelques bodega perdues au milieu de ce désert andins. Difficile d'imaginer que des vignes poussent ici !

Nous nous arrêtons sur la place d'un petit village pour nous dégourdir les jambes !

Le village semble désert, mais nous y découvrons des cochons !

Et alors que les enfants jouent au foot, une voiture de location s'arrête.

Nous faisons la connaissance d'une petite famille de Buenos Aires.

Nous partons ensuite à l'ascension de la via cruce, qui offre une vue panoramique sur la région.

Nous continuons la route direction Molinos.

Nous croisons des villages... Qui ne sont pas si désert finalement...

Nous arrivons à Molinos, nous faisons une petite pause avant de repartir direction Colomé.

Le ripio pour aller jusqu'à Colomé est très sablonneux ! Nous avons encore une fois l'impression de faire un vrai Dakar avec Banana !

Nous avons emprunté cette route seulement pour faire un aller et retour pour visiter la bodega Colomé, tenu par une famille suisse, sur le conseil de gaucho l'ami d'Esteban. Nous serons extrêmement déçu. Premièrement nous découvrons que les heures de visite de la cave à vin ont changé et à 10 minutes près nous venons de louper la visite alors que nous pensions avoir 20 minutes d'avance. La prochaine visite est prévue en fin de journée, mais nous ne pouvons pas attendre car nous ne voulons pas refaire la route de nuit. Ensuite le comble c'est que nous apprenons que le musée James Turrel, qui renferme la collection d'art de la famille Hess n'accepte pas les enfants de moins de 12 ans !!!! Autant dire que c'est le genre de truc qui m'énerve au plus haut point ! Nous avions pensé que se serait sympa de visiter cette bodega parce qu'en plus il y avait un musée, ce qui, nous pensions, intéresserait plus les enfants que les caves! Mais voilà qu'ils ont pas le droit d'y mettre les pieds ! Je suis un peu fâchée, à cause du principe, mais aussi parce que nous avions pris des renseignements auprès de l'office du tourisme de Cafayate, et non seulement les horaires de visites étaient faux mais en plus elle ne nous avait pas mentionné ce petit détail concernant les enfants. Je ne manque pas de l'expliquer au responsable de l’accueil.

Le personnel est bien embêté pour nous, qui avons fait tout ce chemin pour rien! Mais il m'explique qu'ici les règles sont les règles, que le propriétaire est suisse et qu'il veut que les règles soient respectées sans exception ! Aurélien lui explique gentiment que les règles suisses on connaît très bien, puisque que je suis suisse! Et finalement devant mon air plus que contrarié il nous propose d'aller nous promener dans les vignes en dégustant GRACIEUSEMENT un verre de leur vin.

Aurélien trouve que c'est un moment super privilégié alors que moi je pense juste que le gars a trouvé un moyen pour nous virer gentiment de son restaurant chic juste avant que les clients huppés reviennent de la visite de la cave.

La ballade est sympa, tout est très beau, très suisse, ça sent bien le f... !!! Merci pour la visite mais je suis bien contente de partir d'ici... je suis peut-être suisse mais ici je ne me sens pas du tout dans mon élément.

Nous repartons donc vers Molinos.

Nous y trouvons un petit restaurant pour regarder le match de la France en préparation du mondial. Il est 15h et le restaurant va fermer ! Mais le propriétaire nous propose de rester tranquillement regarder le match et de fermer la porte quand on s'en va !!! C'est assez incroyable non ? Mais du coup on se sent toute de suite chez nous ici ! Déjà beaucoup plus qu'à Colomé !

Après la victoire de la France, nous allons nous renseigner pour dormir au camping municipal. Nous pouvons dormir pour 3 euros la nuit et il y a de l'eau chaude dans les sanitaires ! le top !

Les enfants si feront un petit copain !

Les garçons joueront au football avec les enfants du village.

Notre nouvel ami ne nous quittera pas d'une semelle !

Nous irons nous balader dans le village.

Il y a une carniceria authentique ! Avec de la super viande !