• Yvette

Comunidade Cumanda ..., C'est L'aventure !


26/10/2018 Nous avons quitté Sucua dans la matinée et nous sommes de retour en début d'après-midi sur Puyo où Lucho nous attendant pour nous emmener à la découverte de la communauté Cumanda où nous devons aller chercher un cochon de 80kg pour sa fête d'anniversaire qui aura lieu le lendemain.


Nous embarquons dans le vieux pick-up de Lucho, directement dans la benne, avec des membres de la communautés que Lucho va déposer en chemin. Hommes, Femmes enfants et marchandises sont chargés ! Et nous voilà partit pour l'aventure !

On est trimbalé dans tout les sens, la progression est lente sur cette route de terre et de cailloux, la végétation est dense et nous distinguons tout juste au milieu de la jungle les habitations des indigènes. Lucho s'arrête régulièrement pour laisser descendre des passagers.


La route n'est pas facile. Nous rencontrons un toyota hilux dans un fossé nous descendons tous de la benne alors que Lucho aide le pick-up à sortir de sa mauvaise passe à l'aide d'un cordage, puis il l'emmène au sommet de la côte. Nous sommes amusés ici clairement le 4x4 dernier cri et un jeune conducteur, ne font pas l'affaire. Nous sommes content d'être conduit par Lucho, avec son expérience et son vieux pick-up à toutes épreuves !


Nous déposons enfin les derniers passagers et nous voilà avec la benne à nous tout seul, nous n'avons aucune idée de la distance qu'il nous reste à parcourir, cette route n'existe même pas sur mon gps, je vois le point avancer dans le vide, la prochaine route est encore à plusieurs kilomètres.


Voilà déjà plusieurs heures que nous sommes partis, Kynan finit par s'endormir bercé par la lente progression du pick-up au milieu de la jungle. C'est juste magique, d'être perdu au milieu de nulle part à l'autre bout du monde et de se laisser guidé.

Lucho s'arrête pour nous laisser observer la ville de Puyo de l'autre coté du rio que nous distinguons à peine au milieu de la végétation, on enchaîne aussi les immense ponts suspendus étroit au dessus des fleuves.

Puis nous atteignons enfin une petite ferme biologique, au milieu de nulle part. Une famille nous accueille et nous partons chercher le cochon, que nous hisserons non sans peine dans la benne. Il est ensuite fermement attaché à l'arrière du pick-up. Nous embarquons une famille qui souhaite aller en ville, ils veulent d'abord prendre place derrière pour nous laisser les places dans le pick-up ! Nous refusons, nous voulons vivre l'aventure jusqu'au bout ! Kynan n'est pas très rassuré ! Il nous dit alors que "ça fait flipper!". Aurélien au bout de cinq minute de route nous avertit, le cochon a plutôt intérêt à pas se détacher et qu'il faut se préparer à sauter ! Rassurant !

Et bien sûr, nous avions oublié une chose... Un cochon ça n'arrête pas de faire ces besoins... Nous n'aurons jamais autant rigolé avec les enfants ! Parce que dès que le cochon sera un peu détendu il se lâchera allégrement à quelques centimètres de nous... Et on vous laisse imaginer à chaque petite côte !


Par chance, la route du retour sera bien plus courte qu'à l'aller. Après quelques kilomètres de ripio nous retrouvons la route asphaltée que j'avais repéré sur mon gps.

Mais nous avions oublié que la nuit tombe vite ici à 18h nous voilà roulant de nuit entre Mushullacta et Puyo. Au loin nous entendons l'orage qui gronde. Nous serons très vite rattrapés par une pluie tropicale torrentielle ! Par chance en sachant qu'ici il pleut à peu près tout les jours, nous avions anticipé ! Nous sortons les kways et même les pantalons de kway des enfants. Nous sommes trempés de la tête au pied. Et avec le vent créé par la vitesse de la vieille camionnette de Lucho sur la route bitumée nous sommes frigorifiés ! Nous nous collons les uns aux autres heureux d’apercevoir enfin les lumières de la ville.

Retrouvez la vidéo de cette folle journée sur notre chaîne Youtube :

https://youtu.be/8ypXFST1dlU


Lucho et Aurélien s'occupent de descendre et ficeler le cochon à un arbre pendant que je file sous une douche chaude avec les enfants. La pluie a cessée mais nous sommes encore mouillés. Nous retrouvons Francisco pour lui raconter nos péripéties.


27/10/2018 Après une bonne nuit sommeil, nous nous levons tôt pour aider à la préparation du cochon. Enfin, je laisserais les enfants et Aurélien aller voir la mise à mort du cochon. Lucho est surpris par la maturité des enfants, qui ne seront pas choqués par l'exécution de cette pauvre bête. Moi je n'arrête pas de penser que je vais finir végétarienne il est claire que je ne pourrais pas le faire personnellement. La cuisson

du cochon nous prendra la journée, ils feront d'abord bien grillé la peau que nous goûterons tous cette fois (contrairement à notre premier jour).


Chaque partie sera cuite différemment et la quantité de viande est impressionnante, nous sommes une trentaine à table ce jour là mais clairement nous aurons à mangé pour plusieurs jours. Et nous avouons volontiers que nous avons rarement manger une viande aussi bonne !


Les enfants sont content de retrouvés leur copains Eric et Joseph, et notamment Kynan qui est inséparable avec Eric.


Julia, la fille de Lucho est là avec son groupe de musicien pour animer la journée. Nous passerons une super journée rythmée aux sons de la musique latino.

Nous poursuivons par une soirée musicale, les enfants sont heureux.


28/10/2018 La soirée c'est prolongée jusqu'au petit matin, et le réveil sera difficile. Nous sommes tous fatigués et les hommes ont un peu mal à la tête. Il faut dire que la soirée a été bien arrosée et Aurélien n'a plus l'habitude. Il aura de la peine à nous honorer de sa présence, et il passera une bonne partie de la journée au lit. Nous profiterons de la journée, pour ranger la maison, la cuisine et les extérieurs. Puis il nous faudra dire au revoir à Gabi et sa famille qui doit repartir sur Sucua. Puis c'est au tour de Franscico de partir pour rejoindre Quito et prendre son avion pour la France. Nous sommes tristes de les voir partir et tellement heureux d'avoir pu partager ces moments avec lui dans sa famille. Lucho et Anita nous proposent de rester encore quelques jours vers eux. Ce que nous acceptons bien volontiers.



29/10/2018 Aujourd'hui la pluie ne cessera pas de la journée, nous resterons au calme avec Anita. Lucho est parti travailler pour la communauté et de notre côté nous avions prévu de visiter le jardin botanique mais avec la pluie nous décidons de reporter notre visite au lendemain. Le soir un insecte géant et très curieux s'invite dans la cuisine de Lucho et Anita. On essaie de se familiariser avec les insectes mais quelques choses me dit que cela va être très compliqué pour moi, la veille au soir un moustique  est rentré dans mon oreille ! Autant vous dire que ce n'était pas une partie de plaisir ! C'est juste horrible nous avons pu lui coller les ailes en introduisant de l'huile dans le conduit auditif puis après de nombreux rinçages il m'a semblé que le problème était solutionné. Mais depuis cette expérience, je suis légèrement tendue avec toutes les petites bêtes qui nous entourent....

Et oui un conseil, dans la jungle évitez de regarder votre téléphone dans la nuit noir...

La vérité c'est que je ne suis pas au bout de mes peines et que l'Amazonie va me mettre personnellement à rudes épreuves ! Mais je vous raconte tout cela dans le prochain épisode !

71 vues

© 2023 par Tiliky-trip . Créé avec Wix.com

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux en cliquant directement sur les petites icônes.

  • b-facebook
  • @tiliky_trip