© 2023 par Tiliky-trip . Créé avec Wix.com

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux en cliquant directement sur les petites icônes.

  • b-facebook
  • @tiliky_trip

Les Escales Brésiliennes

23/12/2017

 

 

We love Rio 16 décembre 2017

 

L'arrivée à Rio nous est annoncée pour la nuit du 15 au 16 décembre. Nous apprenons que nous resterons 1 seule journée à quai, donc si nous voulons visiter la ville, il faudra se lever tôt ! En espérant que nous puissions entrer au port tôt. Nous mettons donc les réveils pour 6h ! Nous découvrons alors, que nous ne sommes pas encore à quai mais que nous progressons doucement avec le lever de soleil dans la baie de Rio ! Un spectacle magnifique ! Nous décidons donc de réveiller les enfants pour qu'ils puissent profiter du spectacle avec nous ! On garde une image magique de cette arrivée avec de majestueux oiseaux volant dans la baie, un ciel dégagé avec les couleurs orangées du lever du soleil !

 

Nous sommes autorisés à quitter le bateau à 8h après le passage du service d'immigration. Avec comme d'habitude une copie de nos passeports, la liste des passagers, des casques et des gilets jaunes... mais en plus une petite spécialité : des chaussures fermées et des pantalons !!! Nous n'avons pas mis les pieds sur le quai que nous sommes déjà en nage ! Nous avons finalement pas programmé la visite condensée, qui nous avait été proposé par le chief (50 dollars pour faire un tour entre Copacabana, le christ rédempteur et le Maracana). Nous décidons de prendre un taxi depuis le terminal de bus jusqu'à Copacabana ! Comme des bleus, nous suivrons un mec qui nous dit être taxi, qui nous conduit sous un pont vers une voiture privée, je recule avant même qu'il ouvre son coffre... Un taxi legal vient alors à notre rencontre et nous presse de monter dans son taxi ! Aurélien me dit qu'il avait négocié 50 real jusqu'à copacabana ! Mais je préfère payer le double et être sûre de pas finir dans un coupe gorges ! Je suis trop méfiante selon Mr ! Mais sérieusement sans connaître la ville, nous ne pouvons pas être sur de l'endroit où ce type nous aurait emmené !

 

Objectif atteint, nous arrivons à 9h, au bord de Copacabana, la plage est plongée dans une brume mystérieuse, et elle est quasi déserte ! Seuls les sportifs sont de sortie, plusieurs club de fitness semblent prendre leur quartier sur les bord de la plage le samedi matin. Nous traversons la plage sans but précis, lorsque nous sommes accosté pour nous inviter sur la plage d'une paillote. Tout est a disposition, chaise, piscine pour les enfants, et restauration... nous hésitons, ce n'est pas vraiment dans nos habitudes mais pour 1,50euros la chaise pour la journée, nous décidons que les enfants on bien mérité leur journée jeux dans le sable et dans les vagues après 31 jours sur le cargo....

 

 

Et dans le même temps nous (les adultes), nous profitons du soleil, nous goûtons notre première cachaça et une jolie water coco plus tard tout le monde est ravis... La brume se dissipe peu à peu et la plage se rempli ! La mer est rafraîchissante et avec la légère brise nous ne sentons pas le soleil nous brûler ! Malgré toutes les précautions et un étalage de crème réguliers vers 15h les visages sont rouges ! Nous décidons donc de quitter la plage et de profiter des dernières heures pour aller se balader dans la ville...

 

 

 

La ballade nous conduit dans le quartier de Copacabana, dont nous apprécions les ruelles ombragés, nous sourions en observant la terrasse animée d'un café qui retransmet en direct un match de football européen. Nous finissons par tomber sur la station de métro la plus proche et nous prenons le métro direction el centro ! Objectif faire quelques boutiques à la recherche de tongs avant de rentrer au cargo ! Nous nous retrouvons dans un quartier très animé avec pétard et musique à gogo, et pleins de petites boutiques remplies de guirlandes et boules de noël ! Nous atteignons une boutique havanaia et optons pour une paire de tongs par personnes, à moins de 10 euros la paire ! Nous flânons encore un peu dans le centre avant de se décidé à grignoter la cuisine de rue, en plein milieu de l'angle d'une rue, au milieu des locaux... Les enfants sont un peu intimidé mais nous apprécions notre repas avant de rentrer au cargo en taxi !

 

 

 

 

Nous arrivons à l'entrée du port, mais voilà que le gardien refuse de laisser les enfants rentrer dans le port ! Et l'agent de sécurité qui nous a laissé sortir ce matin nous dit qu'il n'a pas vu d'enfant sortir avec nous !! Faut dire qu'il est resté assis derrière son comptoir et que la tête des enfants n'y dépassait pas ! L'agent exige les passeports des enfants ! Nous lui expliquons que nous avons les copies mais que les passeport reste sur le bateau ! Il n'en revient pas que j'ai même pas une pièce d'identité des enfants ! Je réponds que oui j'ai leur carte d'identité (merci papinou de m'avoir dit de les garder parce que oui vraiment ça peut toujours servir). Après plusieurs contrôle des photos avec la tête des enfants, puis un appel, il finit par nous laisser rentrer ! Ouf !!!

 

 

 

Nous voilà lors dans un bus d'employé qui prennent le service de nuit ! Un grand moment ! Ils offrent des mangues aux enfants ! Nous sommes serré dans un bus qui roule les portent ouvertes ! Et finalement monte, dans ce bus, un petit vieux un peu éméché qui finira de conclure cette journée folklorique...

Nous sommes éreintés et nous découvrons que nous avons tous pris de jolis coup de soleil ! Nous sortons donc la biafine !!!

 

Nous quittons Rio tard dans la nuit... Et nous nous réveillons le matin au large ! Direction Santos !

 

Santos 18 décembre 2017

 

Nous arrivons au large de Santos en fin de journée le 17 décembre 2017 et notre entrée dans le port n'étant pas prévue avant le milieu de la nuit, nous demandons l'autorisation au chief d'organiser une fête sur le pont pour fêter avec le crew l'anniversaire d’Aurélien et de Sophie ! Le chief sera même d'accord pour que nous organisions la fête vers la piscine !! il prévient Albert le chef cuisinier, qui nous prépare un festin pour l'occasion !

 

 

Les philippins se joignent à nous dès le début et ils s'amusent avec les enfants ! Ces derniers finissent par jouer à pieds nus sur le pont au foot, nous remercions alors le capitaine de nous interdire cette espace parce que en moins de 5 minutes les enfants sont noirs de la tête aux pieds !

 

 

 

Faut dire que niveau voyage écolo on y est pas trop ! Les fumées noires du cargo se déposent sur le pont et nous nous demandons même si un jour nos pieds retrouveront leur blanc naturel ! La soirée est agréable et elle se finira même avec les timides officiers bulgares qui viendront danser sur le pont jusqu'au milieu de la nuit et jouer au kung-fu avec Kynan. On découvre alors des hommes aux mêmes préoccupations que les philippins ! Qui font le sacrifice d'être loin de leur famille pour pouvoir leur offrir une meilleure vie. L'un deux joue avec les enfants avec bonheur, nous expliquant que kynan lui fait penser à son fils de 3 ans qui lui aussi court partout !

 

 

 

 

Nous rejoindrons finalement le port de Santos seulement dans la matinée, le réveil à été un peu difficile pour tout le monde, du coup nous ne nous pressons pas pour sortir dehors ! Faut dire que les température de Rio nous suivent même si le ciel est couvert  le temps est lourd, et nous ne nous y sommes pas encore fait !

 

Dimitar nous explique alors, que Santos c'est la vie de pelé est qu'il faut absolument qu'on aille visiter le musée et le voir le stade du F.C Santos ! Nous voilà donc partis à la découverte de Santos ! Depuis le port nous observons une favelas sur la colline juste en face, mais le centre historique se trouve sur la gauche. De l'autre côté de la colline, qui se traverse via un tunnel se trouve le stade de football, nous devrons prendre un taxi pour aller le visiter. Nous quittons le port à pied sans aucun contrôle cette fois, et nous longeons la route principale jusqu'au vieux centre.

 

 

 

Nous découvrons le centre historique émerveillé par les ruelles qui ont conservé leur charme d'autant, avec de petite maison à 3 niveaux au style coloniale, coloré. Nous flânons un peu avant d'atteindre le musée de pelé. Et là pour le plus grand dame de Titouane il est fermé ! Pour consoler notre grand garçon nous décidons de nous renseigner afin de savoir si, le stade, lui serait ouvert aujourd'hui ! Un conducteur de taxi nous renseigne et semble nous dire que oui nous pouvons visiter le stade aujourd'hui.

 

 

Nous voilà donc partis de l'autre côté de la colline ! Mais un malheur en entraînant un autre voilà qu'on apprend que le stade ne peut exceptionnellement pas être visité ce lundi ! Aie Aie, nous nous contenterons donc d'une visite de la boutique, et nous finirons attablé dans un pub de supporter pour une bonne bière et un coca de réconfort pour les enfants !

 

Nous regagnons le port après une halte dans un supermarché, qui non seulement nous a permis d'avoir un peu de wifi, histoire d'envoyer un peu des infos à la famille ! Mais surtout de trouver des mange à 1 euros le kilo !! Autant dire qu'on a fait le plein ! Avant de retrouver notre très cher cargo !

 

 

 

Au brésil les escales s’enchaînent très rapidement ! Dans la nuit nous repartons donc de Santos, direction Paranagua notre dernière escale brésilienne.

 

Paranaguà 19 décembre 2017

 

Nous arrivons au port en fin de journée, et à peine une heure avant le repas, nous décidons de rester sur le bateau ! Mais c'était sans compter sur le service d'immigration qui veut nous voir en personne ! Nous avons bien de la peine à trouver l'intérêt mais nous sortons un peu contraint ! Nous découvrons alors que le service de l'immigration est en plus à l'extérieur du port ! Par chance un chauffeur nous attend dans un bus climatisé tout neuf ! Nous voilà donc partis pour direction la Policia fédéral ! Sur le chemin nous repérons un grand centre commerciale, Évelyne en profite pour négocier avec le chauffeur une halte après l'immigration ! Il tique un peu mais finit par consentir de nous laisser 15 minutes pour y faire quelques achats ! Mais avant, il faut encore que l'on se dépatouille avec la policia, qui nous demande l'autorisation de sortir du territoire français pour les enfants. Et bien sûr nous n'en avons pas ! Voyageant en couple mariée avec nos enfants nés de cette union nous ne pensions pas qu'il serait nécessaire d'avoir ce document mais peut être que nous faisons fausse route ? Nous patientons fébrilement en essayant de penser à une solution, puis finalement le policier reviendra nous rendre nos passeports et nous dire que c'est tout bon ! Ouf !

 

Nous méritons du coup bien notre arrêt au super marché et ne résistons pas à l"envie d'acheter des manges qui cette fois ne sont plus qu'à 50cts d'euro le kilos ! 2 bouteilles de cachaça en prévision de noël et peut-être le réveillon sur le bateau ? Puis nous retournons sur le cargo.

 

Nous quittons Paranagua dans la nuit direction Zarate ! Quelques jours de navigation nous attendent cette fois ci !Les différentes escales, et entre les arrivées et les départs dans des ports qui se succèdent rapidement cette dernière semaine, nous n'avons pas vu le temps passer !

 

Du 20 au 22 décembre nous longeons ensuite les côtes brésiliennes...

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload