© 2023 par Tiliky-trip . Créé avec Wix.com

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux en cliquant directement sur les petites icônes.

  • b-facebook
  • @tiliky_trip

De Mercedes à Fray Bentos.

05/01/2018

 

Une semaine en Uruguay- Épisode 2

 

Après une centaine de kilomètres sur les routes toujours longues et droites de l’Uruguay, nous atteignons Mercedes, où j'ai repéré une zone de camping dans un parc municipal, à l'extérieur de la ville. Nous espérons pouvoir y passer la nuit. Mais à notre arrivée, les panneaux sont pas très clairs. Il semble que la zone ne soit pas équipée pour le camping mais pour nous cela n'est pas très concret ! Est ce que cela signifie que nous n'avons pas le droit de dormir la nuit ici ? Le parc en tout cas est bondé ! Les argentins sont réunis à l'ombre des arbres ou autour des asado. Le rio est investit de baigneurs en quête de fraîcheur et les enfants jouent au foot. Pas très discret avec banana et épié de toute part, nous ne nous sentons pas à l'aise, et nous nous apprêtons à quitter le parc, lorsqu'un homme nous interpelle. Il s'agit en fait du gardien du parc, qui parle très vite et donc nous ne comprenons pas tout. Mais il insiste pour que nous dormions ici, nous comprenons que le parc ferme à 22h mais que nous pouvons y passer la nuit, et que le lendemain il ouvre les portes à 8h. Il dort lui même sur place dans une petite maison à l'écart. Nous sommes surpris et touché par cet accueil et cette invitation. Il est vrai que nous réalisons qu'en France nous n'aurions pas eu cet accueil avec des étrangers.

 

 

 

Nous nous installons donc dans le parc à l'ombre des arbres et non loin de la maisonnette du gardien. Les enfants profites de jouer dehors pendant que je trie les photos du cargo sur le pc. Voilà 4 jours que nous sommes en Uruguay et nous n'avons toujours pas eu de connexion internet ! Nous nous rendons compte que notre mode de fonctionnement ne va pas être évident pour maintenir le blog à jour. J'ai de nombreux articles écrits pour le voyage en cargo que je n'ai pas publié et le retard accumulé n'est pas près de se combler à ce rythme ! Un couple d'uruguayen viendra discuter avec nous et après 20 minutes il nous quitte avec un abrazo qui laisserait pensé que nous nous connaissons depuis 20 ans ! Nous le savions que c'était coutume ici mais pour l'instant nous n'y sommes pas du tout habitué !

 

 

 

Nous passerons ici une nuit très calme et sereine, le matin nous sommes étonnés de découvrir le parc désert tant il y avait de monde la veille ! Nous en profitons pour attaquer la journée par un petit jogging matinal suivi d'une séance de yoga ! Avant de nous mettre en route pour Mercedes à la recherche d'un camping avec du wifi ! Le premier camping que nous trouvons sur une petite presque île au milieu du rio, est beaucoup plus cher que celui de Santa Lucia et il n'y a pas de wifi. Nous partons faire un tour en ville et finissons pas aller dans un restaurant pour avoir un peu de wifi. Nous profiterons de 1 heure de wifi avant que les enfants perdent patience. Mais cela nous permet de donner des nouvelles à la famille, de répondre aux mails, et aux nombreux messages reçu sur facebook. Et surtout nous en profitons pour regarder les formalités douanières entre l’Uruguay et l'Argentine. Nous apprenons donc sur le blog d'autres voyageurs qu'à Fray Bentos les douaniers sont dans le genre tatillons et exigeants en ce qui concerne la nourriture. Pas de produits frais et pas de fruits et légumes. Avant de passer la douane, il nous faudra donc utiliser un max de nos produits frais. Après une visite à un deuxième camping qui ne dispose pas lui aussi de wifi , nous décidons de nous mettre en route pour Fray bentos !

 

 

 

Sur le chemin, nous nous arrêtons faire le plein d'eau et d'essence dans une station service. C'est alors qu'un jeune homme vient vers nous pour nous demander quel voyage nous faisons. Nous apprenons qu'il est argentins et que lui aussi il voyage mais à moto ! Il nous indique la route pour rejoindre l'Argentine en précisant quand même que c'est toujours tout droit ! Et puis il revient avec sa carte en nous disant que si nous avons besoin de quoi que se soit en Argentine nous pouvons l’appeler ! Non vraiment, ici les gens sont surprenant ! Tellement serviable et accueillant, que nous en restons bouche bée !

 

Je repère sur maps;me une petite plage en bord de rio, avec un camping municipal à proximité... nous décidons d'aller y jeter un œil ! Nous arrivons en fait dans une petite station balnéaire très prisée par les uruguayens et leur voisins argentins ! Et en plus il faut savoir qu'actuellement c'est l'été ici, mais surtout les grandes vacances ! Il y a donc beaucoup beaucoup de monde sur la plage et le camping est rempli ! Les jeunes se retrouvent en groupe avec de la musique à gogo et du maté ! C'est très animé ! Nous trouvons une place pour nous garer et profitons d'une après-midi farniente sur la plage. Les enfants apprécient l'eau chaude et toujours aussi marron du rio ! L'eau plus claire et le sable fin, font que je me laisse tenter par 2-3 petites baignades.

 

 

A la fin de la journée, nous reprenons la route pour trouver un spot pour dormir au calme, effectivement l'ambiance animé de cette petite station balnéaire ne nous correspond pas. Nous tournons dans Fray Bentos pendant près d'une heure à la recherche vaine d'un endroit tranquille. Nous passons deux fois devant un club de foot, qui au delà des terrains, bénéficie d'un espace de verdure avec plusieurs asados probablement destiné aux retrouvailles d'après-match. Après avoir tergiversé quelques minutes, Aurélien qui a repéré des hommes au comptoir de la buvette se décide pour aller leur demander si il serait possible de dormir là. Il emmène avec lui Titouane qui porte son maillot de l'équipe de France pour mettre toutes les chances de notre côté ;-)

 

La personne sur place n'est pas la propriétaire des terrains et se propose donc d’appeler le proprio pour lui demander. Quelques minutes plus tard ce dernier arrive directement sur place et nous accueille à bras ouvert. Nous apprenons que ces grands-parents sont d'origines italiennes et qu'il est heureux d’accueillir des français chez lui ! Il nous propose même d'utiliser les asados et l'évier sur place ! Il nous questionne sur le voyage et nous demande si nous avons vu le musée de l'industrie de Fray Bentos. Nous lui expliquons que nous l'avons chercher ce soir mais que nous ne l'avons pas trouvé. Il nous explique le chemin et il nous dit que nous ne pouvons pas quitter Fray Bentos demain matin sans aller y jeter un œil !

 

 

Alors le lendemain, après une nuit calme et sereine, nous nous rendons sur ces bons conseils au musée. Nous voilà sur le site des anciennes industries agroalimentaires d'Anglo où le temps semble s'être arrêté. Nous découvrons ce site classé au patrimoine mondiale de l'unesco, les anciennes usinent témoignant des années fastes de l'industrie uruguayenne, qui a prospéré lors des guerres des années 1900 en Europe. De ces années prospères il ne reste aujourd'hui que des vestiges fantomatiques au bord du rio. Nous découvrons avec fascination l'histoire de cette entreprise. Et nous décidons de prolonger notre séjour à Fray bentos, en pic niquant sur les berges du rio non loin des usines inactivent. Proche d'une plage de sable, au bord de l'eau sous les palmiers, entouré d'une dizaine de chevaux en liberté pour le plus grand bonheur de Liloane. La route mène en réalité à la plage hyper touristique où nous étions la veille, elle est donc bien fréquentée. Mais l'endroit étant magique, nous décidons d'y rester la journée et la nuit. Il nous reste des produits frais à engloutir et dans le doute nous nous ferons un festin de roi : pancakes le matin, foie gras à midi et enfin bolet et morilles le soir ! Nous savourons la gastronomie française de peur qu'on nous la pique à la douane le lendemain !

 

A la tombée de la nuit, alors que Maman essaie d'immortalisé le coucher de soleil, Kynan disparaît au fond d'un terrier. Le plafond de ce dernier s'est écroulé sous son poids ! Nous le ressortons de là mais avec qu'une seule tong ! Nous nous mettons à l'inspection du terrier et creusons sans succès ! Impossible de retrouver la tong !! Et plus il fait nuit et plus le terrier nous semble grand et moins nous avons envie de savoir quel animal y vit ! Nous laissons donc tomber la tong quand un scooter arrive vers nous ! Nous reconnaissons le proprio du terrain de foot ! Il aimerait qu'on revienne dormir au club, au calme, tranquillement (sous entendu en sécurité). Même si il nous accorde le fait que le coin est un vrai petit paradis ! Il nous apprend qu'ici c'est une toute petite ville et que les inconnus passent pas inaperçus. Il a donc appris que nous étions encore là et il est venu nous chercher. Nous sommes agréablement émus par tant de sympathie et retournons donc sur le terrain du C.A Anglo avec plaisir !

 

 

Le lendemain matin, nous quittons Fray Bentos et l'acceuil inoubliable du C.A Anglo, direction l'argentine ! Nous sommes un peu stressé par ce premier passage de douane ! Que je vous raconte très vite dans le prochain épisode !

 

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload