© 2023 par Tiliky-trip . Créé avec Wix.com

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux en cliquant directement sur les petites icônes.

  • b-facebook
  • @tiliky_trip

A la découverte de la péninsule de Valdès !

23/01/2018

Du 17 au 22 janvier 2018

 

Région chubut

 

Nous arrivons en fin de journée sur la péninsule de Valdès. Nous avions appris que l'entrée sur la péninsule est payante. Nous trichons un peu sur l'âge de Liloane, exceptionnellement elle aura 5 ans aujourd'hui ! Et nous rentrons après avoir payé la somme de 46 euros. Fait bien particulier à noté : la région est si touristique qu'on nous annonce directement le prix en euro ou en dollars ! Et le plus fort c'est qu’Aurélien parle en espagnole au gars de la réception qui lui répond en ANGLAIS !! si si sérieusement ! Nous retrouvons à l'entrée du parc nos compagnons du Grande Africa : Ahmed et Sophie ! Nous avions prévu de nous retrouver le soir sur la plage et voilà qu'en fait on se retrouve à l'entrée en même temps !

 

Nous allons ensemble à la découverte du centre d'information à l'entrée. Nous y trouvons pleins d'informations sur les animaux qu'il est possible d'observer sur la péninsule ! Il donne autant d'explication sur la faune terrestre que maritime ainsi que sur la flore et le climat de la péninsule. Nous découvrons les distances qui séparent les différents points de vue. Nous regardons un film sur la protection des baleines... Puis nous partons en direction de Puerto Pyramides, la seule ville de la péninsule. Qui s'approche plus d'un petit village touristique. La rue principale ainsi que la première rue qui descend vers la mer sont bordées de boutiques de souvenirs ou de boutiques proposant des ballades en bateau pour voir les animaux au plus près, du snorkelling avec les lobos ou encore des ballades en kayak.

 

 

 

 

Nous décidons de nous diriger vers l'office du tourisme (sur les conseils de Juan et Suzanna, qui nous ont conseillé de toujours le faire en arrivant à un endroit) et nous le regretterons pas. Le responsable local est super sympa, il nous donne une carte de la péninsule, nous explique où nous pouvons voir les manchots, et si nous avons beaucoup beaucoup de chance peut être un orque. Il nous imprime une feuille avec les horaires des marées pour la semaine et nous explique que nous verrons les animaux de plus près si nous arrivons quand la marée est haute. Il nous explique qu'à Punta Delgada, l'entrée est payante 180 pesos par adulte et demi-tarif pour les enfants pour voir les éléphants de mer de plus près. Il nous explique qu'à la Punta Norte il y a une estancia qui propose de marcher le long de la plage avec les manchots pour la coquette sommes de 900 pesos par adulte soit près de 45 euros !! Nous sortons de la un peu désabusé ! Nous avons un peu l'impression d'être tombé dans l'arnaque à touriste ! Nous essayons de relativiser et partons à la recherche de notre spot pour la nuit. La très réputée million dollar view, conseillée par 5in americas, sur de nombreux blogs et sur iOverlander. Mais pour y arriver nous constatons que la route est largement sablonneuse et les descentes nous stressent un peu ! Autant nous sommes presque sûr de descendre autant nous avons peur de ne jamais pouvoir remonter ! A cette instant, nous sommes vraiment content d'avoir retrouvé nos amis du cargo ! Ils pourront toujours nous sortir de là demain matin ! Nous nous installons en face de l'océan ! La vue est splendide ! Nous sommes arrivés juste pour le coucher du soleil et ici comme partout ailleurs en Argentine ce coucher de soleil est magique ! Nous invitons nos amis pour un petit apéro, puis nous filons nous coucher histoire de pouvoir profiter demain !

 

1er jour !

 

Levé au aurore, nous prenons la route pour la Punta Caleta Valdès, où la marée sera haute vers 9h56. Nous aimerions arriver un peu en avance pour pouvoir profiter des manchots si il y en a avant l'arrivée des cars de touristes et aussi avant de scruter l'horizon à la recherche d'un orque ! Nous profiterons du ripio long et droit de la péninsule pendant près d'une heure pour rejoindre ce premier point de vue à près de 70 km ! Les enfants sont émerveillés par la faune terrestre ! Guanacos , niandus, et moutons de Patagonie nous émerveillent déjà !

 

Nous arrivons enfin au premier mirador juste avant la Punta Cero. Un petit parking, puis une petite passerelle en bois nous guide  jusqu'en bordure de falaise. Nous avons à peine ouvert la porte que nous entendons déjà un chant inconnu... les enfants sont impatients... on leur dit de ne pas courir ! Il avancement rapidement et là on voit un sourire s'allonger sur leur visage ! Quel instant précieux ! Ils sont sans voix ! À la fois impressionnés, amusés, et incrédules ! Une dizaine de manchots est là juste derrière le petit grillage... On pourrait les toucher en tendant la main, ils sont sortis de leur nid, ils font leur cri bien particulier ! Et on découvre les petits bébé tout recouvert d'un fin duvet gris ! Nous resterons de longues minutes ici à les observer et les écouter. Impressionnés de les voir gravir la colline qui les séparent du lago quelques dizaines de mètres en contre bas. Nous resterons plusieurs minutes ici seul, avant l'arrivée d'autres touristes.

 

Nous décidons de poursuivre notre chemin en direction du Punta Cantor, Nous nous arrêtons au mirador du lagon. Un couple est déjà en poste pour l'observation. Nous observons au loin à gauche des lions de mer alors que sur la droite se trouvent quelques éléphants de mer. Le couple, me dit alors en chuchotant orcas just here ! Et Là oui incroyable ! Nous observons incrédules l'orque juste à l'entrée du lagon, il longe d'un coté puis de l'autre, nous imaginons qu'il va peut être attaquer un des lions de mer allongé sur la côte... Puis nous espérons le voir rentrer dans le lagon, mais le voilà qui fait demi tour et passe de l'autre côté de la Punta Cantor. Nous décidons alors de reprendre la route pour aller au point suivant : la Punta Cantor :

 

 

Là, deux miradors nous attendent ! Nous descendons sur le premier près de la plage. Des éléphants de mer sont allongés le long de la plage. Ils ne sont pas très actifs ! Les enfants se lassent vite, Liloane veut déjà aller au mirador suivant ! Mais alors que je lui dit de profiter un peu de la vue, revoilà l'orque ! Il nous offre un joli spectacle, tournant pour se rapprocher de la plage ! On entend Liloane dire « comer comer » comme pour dire vient manger ! Assister à une attaque serait extraordinaire ! Même si les orques se nourrissent de bébé éléphants de mer, leur attaque sont rares, c'est leur 3ème type d'alimentation. Nous apprenons que la péninsule est l'un des rares endroits dans le monde où il est possible d'assister à ce genre d'attaque ! Une chose est sûre c'est que même depuis la centaine de mètres qui nous sépare de la plage l'aileron de l'orque est impressionnant ! Depuis le haut nous distinguons sa taille dans l'eau... et aucun de nous n'aimerait ce retrouver face à face avec cette orque dans l'eau !

 

Les 5 minutes d'observation avant que l'orque quitte notre champs de vision restera un moment intense gravé dans nos mémoires ! Comme dit Titouane « c'était trop bien! » Nous poursuivons nos découvertes au deuxième point de vue, nous observons toujours des éléphants de mer pas très actifs ! Puis sur le chemin nous passons une petite passerelle en bois ! Kynan regarde en bas et nous dit il y a un serpent là ! Et effectivement il y a bien un serpent ! Titouane observe et nous dit c'est un rayaya nata ! On le croit sur parole ! A l'entrée du parc, un panneau annonçait leur présence. Il est même demandé d'avertir le garde faune de leur présence. Ahmed s'en charge, et le garde faune lui répond :  "oui celui là il vit sous la passerelle c'est sa maison !" Kynan, grand fan de serpent est ravi ! Nous décidons de poursuivre notre chemin en direction de Punta Norte cette fois ci !

 

Nous voilà sur un ripio un peu différent ! La couche de gravier est impressionnante et surtout dangereuse ! Le bas de caisse touche le gravier ! Nous trouvons alors que nous avons eu une vraie bonne idée en investissant dans la plaque de protection du moteur. Mais la conduite est délicate et on se croirait presque sur la neige tellement nous patinons ! Nous finissons par prier de ne pas finir dans un trou ! Finalement nous arrivons à bord port sans soucis ! Il y a déjà plusieurs voitures sur le petit parking, nous trouvons une place et au moment de descendre de banana, nous constatons un petit attroupement autour de banana ! Mais se ne sera pas pour nous ! Un adorable tatou vient de se glisser sous le van à la recherche de nourriture ! Il s'approche à une dizaine de centimètres de nos pied ! Mais il reste très prudent et au moindre de nos gestes il déguerpi plus vite que son ombre ! Nous nous préparons pour aller voir le point de vue quand on entend un petit garçon crier ! Il vient de se faire mordre en essayant de donner à manger au tatou ! Alors oui c'est mignon mais ça reste une bête sauvage, le mot d'ordre est donné ! Personne ne tend son doigt au tatou ! Et vu les pleures du petits garçons, nous n'aurons pas besoin de le dire 10 fois !

 

A la Punta Norte nous découvrons un mirador plus proche de la plage, et surtout moins haut. Et une immense colonie de lions de mer ! Et nous devons dire qu'il ne passe pas inaperçu ! Effectivement il sont très bruyant, rugissant presque comme des lions ! Ils se bagarrent dans tous les sens... Ils sont alignés au bord de l'eau, certains mâles que nous reconnaissons facilement grâce à leur épaisse touffe de poile autour du coup à l'image de la crinière d'un lion, semble faire le gué entre la plage et l'océan. Les femelles sont allongées avec les bébés. Et ils arrêtent pas de se monter dessus ou de se jeter des cailloux sur le dos ! Le spectacle est impressionnant surtout qu'il s'accompagne de l'odeur « de chien mouillé » ! Nous avons pas besoin d'être plus près ! De l'autre côté du mirador, nous découvrons une petite colonie d'éléphants de mer. Et ils sont toujours aussi inactifs !

 

Nous quittons le poste d'observation pour un petit pique-nique dans banana ! Le garde faune vient à notre rencontre est nous explique que nous devons faire très attention aux tatous parce qu'ils mordent. Nous lui expliquons la scène du petit garçon et il est tout désolé. Il n'a pas été averti de cet événement. Il nous recommande de ne rien donner à manger au tatou, pour qu'ils ne s'habituent pas à venir manger de la nourriture humaine. Et dans le même sens il nous recommande de bien ramener nos poubelles avec nos. Nous finirons l'après-midi par un dernier tour vers le mirador. Là nous constatons, attristé, que deux bébés ont été mis à l'écart du groupe de lions de mer. Et ils semblent être sans vie. Un peu plus loin nous découvrons que des oiseaux sont entrain de déchiqueter le corps d'un autre bébé. Nous allons donc demander des explications au garde faune. Il nous apprend qu'il y a environ 14 bébés qui meurent chaque jour sur la péninsule parce qu'ils n'ont pas assez à manger. Et devant notre tristesse il nous rassure, il y a bien assez de naissance pour que l'ensemble s'équilibre et puis c'est la loi de la nature. Et si ici, ils préservent la faune et la flore, ils n'interviennent pas dans ces situations.

 

Nous quittons la Punta Norte pour rejoindre notre camp de base, 130 km de ripio au centre de la péninsule, qui sera meilleur que le celui qui longeait la côte. Les enfants sont k.o et profiterons du trajet retour pour faire une petite sieste. Ahmed et Sophie ayant vu plus de choses qu'ils ne l’espéraient en une journée décide de passer la nuit à Puerto Pyramides et de reprendre leur route le lendemain ! Aurélien se demande si on devrait pas faire comme eux vu que nous avons aussi tout vu finalement ! Mais en réalité il nous reste bien des choses à découvrir ! Nous arrivons donc seul sur notre spot pour notre deuxième nuit ! Nous croisons un 4x4 avec cellule, Aurélien me dit tient eux ils ont une tête de français ! Hum hum ! Mais probablement pas puisque le 4x4 est immatriculé en Argentine ! Il faut dire que ici, il est pas toujours évidents de différencier autochtone et touristes. Les générations d'immigrations européennes ayant fait de la population locale une jolie mixité.

 

Alors que les enfants jouent et explorent les environs, nous rangeons le van qui a un peu subit avec tant de kilomètres de ripio ! Déjà en tant normale avec la route nous devons souvent ranger un livre, un jouet ou un crayon tombé par ci par là... mais avec le ripio c'est tout les placard et le frigo qu'il faut ranger ! Sans compter sur le petit coup de balai indispensable. Bref la vie dans le van c'est pas juste visite et farniente vous l'aurez deviné !

 

2ème jour

 

Pour cette deuxième journée nous décidons de partir en direction de la Punta Delgada. Lorsque nous étions à l'office du tourisme nous avions cru comprendre que nous devions payer pour accéder au point de vue de la Punta Norte et de la Punta Delgada. Mais nous avons découvert la veille à la Punta Norte qu'elle est accessible à tous public, et que l'estancia payante est située un peu plus au sud sur la route. Nous partons donc plein d'espoir à la Punta Delgada ! En route nous croisons, un beau troupeaux de niandu et décidons de nous arrêter faire quelques vues de haut. Nous observons alors un 4x4 blanc avec cellule arriver à notre hauteur et s'arrêter ! Il s'avère que les argentins qui avaient selon Aurélien un tête de français sont bien français ! Ils voyagent à bord d'un véhicule de location ! Après avoir fait les présentations, et discuté du voyage, nous nous promettons de nous retrouver le soir pour un apéro à million dollar view.

 

Nous nous arrêterons plusieurs fois en chemin, pour faire des photos de la vue et des animaux. Et nous finissons par retrouver nos nouveaux amis français à la Punta Delgada. Ils sont en compagnie d'un employé du restaurant de la Punta. Sympathique et parlant parfaitement le français il nous explique que nous avons deux possibilités pour accéder au point de vue : soit on mange au restaurant et la visite nous est offerte, ou alors nous payons 180 pesos par adulte pour faire la visite qui dure approximativement une heure dont 40 minutes de marches. Il nous explique que c'est pour des questions de sécurité parce que le point de vue se trouve sur un terrain militaire. Nous serions selon lui plus proche des animaux qu'à la Punta Norte. Nous hésitons jusqu'à ce qu'il nous annonce qu'en fait les visites pour les personnes extérieurs à l'hôtel ne commence pas avant midi. Et là il est 9h, nous décidons donc de poursuivre notre chemin. Et nous retournons à la Punta Caleta Valdès, en espérant revoir l'orque. Nous referons les 3 point de vue de la veille mais pas d'orque, nous arrivons devant les manchots à midi et constatons qu'ils sont beaucoup moins actifs que la veille et surtout moins nombreux proche des barrières. Lors de cette ballade nous retrouverons nos nouveaux amis Patrick et sa femme, et croiserons de nombreux autres français ! C'est vendredi et en cette veille de week-end, l'ambiance à déjà changé, de nombreux touristes ont afflué. Alors que Patrick et sa femme décident de partir faire la ballade de Punta Delgada, nous décidons de retourner à million dollar view et de tester le snorkelling sur les conseils de Patrick qui a discuté avec un argentin stationné depuis quelques jours non loin de nous là bas.

 

Avant de retourner, à notre spot nocturne nous faisons un crochet par puerto pyramides pour refaire le plein d'essence et se renseigner sur le prix des activités. Nous sommes en premier lieu interressés par l'excursion snorkeling avec les lobos. Nous sommes acceuillis par une jeune femme sympathique mais qui préfère nous parler anglais ! Elle nous explique que l'excursion dure un peu plus d'une heure, mais que le temps passé dans l'eau est de 20-25 min. Le tarif est de 2000 pesos par adulte et 1000 pour les enfants de plus de 6 ans. Alors même si l'expérience est tentante, le tarif reste excessif. C'est notre budget pour 5 jours ! Nous avons découvert à l'office du tourisme qu'il y a deux tarifs ici, un pour les argentins et un autres pour les touristes. Mais là, nous avons un peu l'impression d'être pris pour des pigeons ! Nous renonçons donc à l'expérience poliment et retournons à notre spot nocturne faire du snorkeling avec les poissons !

 

Arrivés à notre spot, nous enfilons les combinaisons et partons à la recherche d'un accès pour descendre dans l'eau. Nous finirons par suivre le chemin des pêcheurs aux harpons, mais prendrons quand même soin d'aller un peu plus loin ! Le sol à marrée basse laisse apparaître des milliers de moules et des algues au vert incroyable. Des petites poches d'eau qui ont eu le temps de chauffer attirent assez vite les enfants. Nous arrivons à convaincre titouane et liloane de venir plonger dans l'eau, mais Kynan lui préféré son petit bassin aux crabes ! Puis finalement Titouane s'angoisse un peu avec les vagues qui viennent heurter la falaise. Nous irons donc seulement avec liloane faire l'exploration des fonds marins ! Nous pourrons y voir de nombreux poissons, dont certains assez gros ! Et nous finirons même par voir un poulpe et des étoiles de mer. Pendant ce temps là, titouane et kynan ont pêché avec leur main pas moins d'une dizaine de crabes !

 

Le soir nous retrouvons Patrick et sa femme, ils nous font visiter leur carrosse, et profite de notre expérience pour comprendre un peu mieux le fonctionnement de ce dernier. Leur loueur leur a fait une présentation express de 30 minutes et maintenant ils ne se souviennent plus comment ils doivent vider les eaux usées, ect ! Aurélien répond donc à toutes leurs questions puis nous les invitons à visiter notre petite casa rodante ! Nous passerons une agréable soirée, à écouter leur récits de voyage, plutôt version trekking dans le désert, et nous partageons notre courte expérience du voyage. Ils se sont préparés un road trip express sur les routes d'argentines et ils reprennent la route le lendemain alors que nous nous décidons de nous offrir une journée off à million dollar view objectif : souffler un peu parce que 3 heures de routes par jour ça use. Nous en profiterons aussi pour faire la fameuse réorganisation du van.

 

3ème jour

 

 

 

Qui dit journée off, dit pancakes pour le petit-déjeuner ! Les garçons ont sortis les cannes à pêches ! Après le petit-déjeuner nous décidons de faire un peu d 'école. Et il faut dire que se sera très très compliqué avec Titouane. Alors honnêtement oui on avait dit qu'on tiendrait une certaine rigeur. Mais concrètement c'est difficile ! C'est aussi un peu un sujet de conflit. Moi je commence à prendre la mesure de ce que les enfants apprennent (découverte du monde, nouvelle langue, vie en communauté, participation aux tâches) Alors que Aurélien lui rabâche il faut faire l'école... Et pour dire vrai au rythme qu'Aurélien nous a imposé au début, c’était impossible de faire l'école. Et surtout qu’ entre le temps passé à rouler et les activités de la vie quotidienne... le temps passe vite et les enfants non pas vraiment l'impression de pouvoir vivre! Certaines familles font l 'école sur les temps de routes, mais sur le ripio c'est mission impossible, et même sur le bitume ce n’est pas évidents. Et moi personnellement si je lis en voiture, je suis malade ! Donc soit nous ralentissons le rythme , soit la prise de tête sera perpétuelle !

 

Quoi qu'il en soit, sur une journée off, nous aimerions pouvoir compter sur les enfants pour que l'école se passe bien. Nous avions eu les encouragement de tous les professeurs à notre départ. Nos enfants étant décrit comme sages et très studieux. De brillants élèves. Mais il s'avère que depuis quelques temps les périodes d'écoles sont très compliquées. Titouane qui était un élève studieux et appliqué est devenu tout l'inverse ! Nous finissons par nous demander si nous avons fait le bon choix ! Et surtout, Titouane lui même n'arrive pas à nous expliquer quel est le problème. Et quand un enfant n'y met pas du sien dans 10 mètres carrés c'est vite un effet boule de neige. Personne ne veut s'y mettre. Alors l'école prendra une proportion importante de la journée. Titouane mettra presque la journée entière à faire 3 exercices, de quoi mettre les nerfs de tout le monde à rudes épreuves. Je finis par partir avec les 2 petits me promener et finalement Titouane mettre un coup de fouet pour finir et pouvoir nous rejoindre.

 

Nous sommes partis en direction de la plage de playa pardela, où nous découvrons des centaines de motor-homes argentins stationnés ! Le campement et les installations font penser qu'une petite communautés est installée ici de manière permanente ! Nous ne nous sentirons pas très à l'aise ici, et nous ne nous attarderons donc pas trop. Nous retrouvons million vue, après avoir observé des fossiles et de coquillages que les enfants regrettent de ne pas pouvoir embarquer. Le lendemain, nous avons décidé de partir à la découverte de la salina chica, un des trois petits lacs de sel de la péninsule.

 

4ème jour

 

Nous nous levons tôt pour partir à la découverte du petit lac de sel, Les températures ici sont toujours élevées avec près de 35 degrés. Nous aimerions donc faire la ballade sur le lac dans la matinée avant que le soleil ne soit au zénith. Nous arrivons donc tôt le matin, et étudions attentivement les différents parcours proposé et finalement optons pour un aller retour du lac soit une ballade d'approximativement 7 km ! Nous découvrons que la couleur rose du sel est due à un crustacé qui s'est établit dans le lac. C'est ce même crustacé qui donne d'ailleurs la couleur rose aux flamands roses. Nous aurions pu en voir sur ce lac, mais ils ne sont pas présents actuellement. Nous ferons la traversé captivés par le bruit de nos pas dans le sel, fascinés par les poches d'eau ou de sel.

 

 

 

 

 

 

 

La chaleur est toutefois très vite écrasante. Les enfants commencent à traîner des pieds et la traversée semble interminable ! Faut dire que notre petit dernier, qui est petit pour son âge, a un peu de peine à suivre le rythme ! Et à 2 km/h avec son rythme la ballade va nous prendre la journée ! Heureusement nous avions prévu le coup, et des sandwiches nous attendent dans le sac à dos ! Nous finirons par rejoindre l'autre côté du lac vers 11h méritant notre repas ! Les enfants reprennent des forces et de la motivation pour le retour ! Et bizarrement le retour et toujours moins long que l'aller ! De plus en plus observateur, nous découvrons plusieurs insectes prisonniers du sel. Et même un serpent ! Pour le plus grand bonheur de kynan, grand fan des serpents et notamment des anaconda ! Il aimerait bien le garder avec lui mais heureusement pour nous à Valdes nous n’avons rien le droit de ramasser, et qui dit fossiles et coquillages dit aussi serpent mort;-) !! Les enfants finiront donc la traversée retour en courant ! Nous les suivrons motivés et heureux de bouger un peu ! En début d'après-midi avec les réserves d'eau à plat (ne pas confier le kamelback à Liloane!) et assoiffés nous retrouvons banana. Après avoir un peu hésité, Aurélien aimerait allé dormir sur puerto pyramides ou même déjà quitter valdès, j'insiste pour qu'on retourne à million view. Faut dire qu'on y est tellement bien. Mais ce qui inquiète Aurélien , c'est que nous sommes le week-end, et qu'aujourd'hui il y a dû avoir beaucoup de passage sur la route sablonneuse qu'on empreinte depuis le début. Et les nombreux passages de véhicules ont probablement accentué les déformations de la route et notamment une série de bosses dans une côte assez raide ! Et le verdict ne se fait pas attendre, nous descendons et constatons qu'Aurélien avait peut être raison et que demain nous risquons de rester coincé dans la côte ! Pour ne pas trop y penser et profiter de notre fin de journée nous décidons de retourner faire du snorkeling ! Et pour notre plus grand bonheur, kynan va enfin se décider à enfiler combi et masque ! Le voilà à regarder les poissons émerveillé dans l'eau ! Il n'y restera pas très longtemps peut être une dizaine de minutes tout cumulé ! Il faut dire que l'eau est quand même assez froide ici. Nous passerons ensuite une soirée à profiter de notre dernier coucher de soleil toujours aussi splendide.

 

5ème jour

 

Après une bonne nuit de sommeil, nous rangeons le van pour partir direction puerto pyramides, les enfants veulent y acheter quelques souvenirs. Contrairement aux activités, les souvenirs ont eux des prix raisonnables ! Et puis avec le peu d'espace dans le van les enfants sont assez d'accord pour se contenter d'un marque page et d'un stylo ! Nous prenons ensuite la direction de puerto  madryn étape très attendue par les enfants parce que nous y attendons du courrier ! Avant de partir nous avions laissé aux copains, aux cousines et aux classes des enfants des adresses en poste restante et nous voilà à la première ! Malheureusement nous arrivons pile poile quand la poste ferme en fin de matinée, nous voilà donc à attendre que celle-ci rouvre à 16h. Nous partons donc refaire le plein de courses avant de trouver un parking en bord de plage pour préparer le repas. Alors que nous finissons de manger, nous sommes accostés par un jeune couple d'argentins qui promènent leur bébé ! Ils ont le projet de partir eux aussi avec un van w dans quelques mois ! Nous échangeons sur notre voyage enthousiaste de notre séjour à Valdès où nous sommes fières de dire que nous avons vu un orque ! Ils nous annoncent un peu vert qu'ils sont ici depuis plus de 3 ans et qu'ils n'ont jamais eu la chance de voir un orque ! C'était vraiment une rencontre très sympathique, nous nous rendons compte que même si au début nous avions trouvé que finalement l'idée de la déco de banana avec la carte de l’Amérique du sud et le nom du blog c'était pas très discret, nous nous rendons compte qu'aujourd'hui que ça a l'avantage de nous permettre de rencontrer les gens. Les gens sont toujours curieux de savoir d'où nous venons, depuis combien de temps nous sommes là et souvent mais pourquoi une vache ! Maintenant on sait dire en espagnol : dans notre région il y a beaucoup de vache ! Mais pas pour la viande ! Pour le lait et surtout le fromage !

 

Et finalement nous voilà déjà l'heure de retourner à la poste, nous sommes tout contents et surexcités é ! Mais ça ne durera pas... Nous tombons sur une postière peu commode qui nous explique qu'il n'y a pas de courrier et qu'elle ne voit pas comment des courriers arrivés avec un simple timbre auraient passé la douane. Pour elle, si nous n'avons pas de numéro de lettres, elle ne peut pas retrouver nos courriers.

 

Ici il est passé 16h et donc en France il est presque 21h, mais nous tentons quand même ! nous envoyons donc vite des messages aux copains et à la maîtresses de Liloane pour savoir si des fois ils auraient envoyé les courriers en lettres suivies ; Mais malheureusement les réponses que nous recevons sont toutes négatives. Selon la poste française un simple timbre permettait de recevoir un courrier en poste restante en Argentine. Nous décidons donc d'insister et de retourner à la poste. Mais la postière est catégorique ! Nous repartirons donc bredouille et drôlement triste ! Surtout les enfants qui ont un peu de peine à comprendre et qui se réjouissaient tellement ! Nous renvoyons donc un message attristé aux copains, et ils nous promettent de renvoyer des courrier très vite pour Ushuaia mais avec des numéro de suivi ! Nous croisons déjà les doigts !

 

Et nous reprenons la route direction le sud ! Aurélien avait noté une plage sur notre petit atlas de carte, ce serait un bon coin pour pêcher ! Et selon Ioverlander nous pourrions même y voir des éléphants de mer ! Nous partons donc motivés, notre prochain objectif étant Ushuaïa ! Mais nous décidons de descendre tranquillement, en nous laissant guider par notre instinct. En attendant prochaines étapes : playa Escondida et Camarones !

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload