© 2023 par Tiliky-trip . Créé avec Wix.com

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux en cliquant directement sur les petites icônes.

  • b-facebook
  • @tiliky_trip

Ruta costanera de Boyeruca à Pichilemu puis Valparéso- entre spot de surf et route accidentée... du 8 au 14 mai 2018

07/08/2018

Ruta costanera de Boyeruca à Pichilemu puis Valparéso- entre spot de surf et route accidentée...

du 8 au 14 mai 2018

 

Nous repartons toujours pour longer la côte, mais au nord de conception, la route quitte la côte pour traverser les montagnes avant de redescendre.

 

 

Nous arrivons au bord d'un petit lac, le lago Vichuquen, dont les bords sont prisés par la population aisée du Chili, entre ponton, bateaux et villa luxueuse, le petit village est chic et doit être très animés en saison haute, mais à cette époque de l'année, l'endroit est quasi désert. Seuls quelques ouvriers travaillent pour entretenir la voirie...

 

 

 

 

Nous poursuivons notre chemin jusqu'à Llico. Nous allons jusqu'à la jetée, où se trouve une ancienne passerelle dont il ne reste aujourd'hui que des ruines ! L'endroit semble sympa pour passer la nuit, mais quand on observe les alentours on découvre sur la montagne un hôtel de luxe dont les larges fenêtres donnent directement sur le parking où nous avons garé banana ! Même si celui-ci semble désert, Aurélien n'est pas à l'aise à l'idée de dormir ici !

 

 

 

 

Nous reprenons donc la route, nous voilà de nouveau dans la montagne à monter, entre les eucalyptus puis à redescendre ! Les pentes sont impressionnantes ! Nous n'avions vraiment pas imaginé le Chili aussi vallonné !

 

 

Nous finissons par arriver à une intersection à gauche Boyeruca, à droite la route qui nous emmènera au nord... Aurélien aurait voté pour la gauche, nous votons pour la droite... Histoire de voir si nous pouvons nous poser dans ce village pour la nuit ! Nous croiserons sur la route nos premiers lama !!! les enfants sont trop content !

 

 

Nous trouvons une place de parking devant des restaurants qui semblent fermés... Nous partons nous promener dans le village, nous voulons découvrir l'ambiance du village pour voir si nous pouvons dormir ici tranquillement... Nous découvrons qu'ici il y a quelques restaurants, dont les salles ressemblent plus au salon des petites maisons...Nous finissons la ballade par la plage, nous découvrons que les poulaillers ici ont vue mer !

 

 

 

 

 

 

Nous ramassons des coquillages tranquillement pendant qu'Aurélien part à Banana, il y fera la connaissance de Lengrhine ! Un sacré personnage ! Il nous a vu passer dans le village, et il est venu à notre rencontre ! Nous découvrons qu'il aimerait s'acheter un van comme nous, il parle aussi un peu français parce qu'il a voyagé en Europe ! Il nous invite à manger, mais nous sommes un peu retissant, la nuit tombe, les enfants sont fatigués, et ce n'est pas dans nos habitudes d'aller manger le soir chez quelqu'un qu'on vient tout juste de rencontrer. Nous le remercions et nous lui proposons de passer le voir le lendemain matin, il est enchanté, le rdv est pris. Pendant notre conversation, deux policiers viendront aussi nous voir, de première approche très froid, nous étions un peu méfiant, mais finalement ils nous ont rassuré, nous pouvons dormir ici tranquillement, ils étaient seulement curieux de voir qu'on vit à 5 dans une camioneta !


 

 

Nous sommes assez surpris par ces deux échanges, c'est la première fois que des chiliens viennent nous parler, d'habitude nous les trouvons plutôt froid... Nous passerons une nuit calme ici après avoir assisté à un coucher de soleil splendide au couleurs rose violet (photo sans filtre !!) !

 

Le lendemain après l'école, nous passons voir Lenghrine dans sa maison, il nous accueillera comme des rois, avec un super petit-déjeuné ! Il nous parlera de sa vie, de sa maison sur Chiloé, de son voyage en France, nous partagerons avec lui nos aventures en Amérique du sud ! Nous resterons plus d'une heure à échanger, et il offrira en plus plein de cadeaux aux enfants! Nous sommes très touchés par tant de générosité !

Nous quittons Lenghrin, notre papy chilien maintenant, pour reprendre la route direction le nord !

 

 

 

Nous passerons verschamps de culture de sel, nous nous arrêterons pour acheter du sel, mais aussi du quinoa et du sirop de papaye à des petits producteur locaux ! Puis nous longeons les plages et les villes quasi désertes à cette époque direction Pichilemu !

Nous serons surpris par notre arrivée dans cette ville, les villas modernes en ossature bois noires et chic tranchent vraiment, ici c'est vraiment le quartier riche et luxueux ! Les belles villas vues mer laissent rêveur, par curiosité nous regarderons les tarifs : près de 400000 euros pour une petite villa de 100m ² c'est assez impressionnant ! C'est démesuré quand on voit le salaire moyen, mais ça confirme qu'il existe belle et bien une disparité énorme entre la population.

 

Nous passerons finalement trois jours à Pichilemu ! Nous trouverons un spot super sympa au bord de l'eau, entre plage et ballade à cheval les pieds enfin les sabots dans l'eau ! La petite ville, spot de surf reconnu mondialement, est super accueillante et malgré la basse saison, quelques activités touristiques restent ouverte ! Nous profiterons donc de la ballade à cheval mais aussi de faire faire du quart aux enfants ! Après plusieurs semaines à enchaîné les destinations et à rouler quotidiennement, cette pause résonne comme des vacances dans le sud de la France ! Nous gâtons un peu les enfants, mais nous nous rendons compte que si les dernières semaines ont été dures pour nous à cause du climat, de la cadence et de la difficulté des routes, nous ne sommes pas les seuls à en pâtir ! Les enfants restent quand même dans l'ensemble sympa et compréhensifs ! Nous sommes heureux de les laisser profiter et de les voir rigoler dans le sable.

 

 

 Bon même en mode vacance, on fait l'école le matin !

 La Vue est sympa !!

 

 

 

 

 Première vrai grosse étoile de mer ! vivante en plus !

Liloane vient de prendre un rouleau, elle a mangé un peu de sable ! Elle trouve du réconfort dans les bras de son papa !

Alors oui ici sur la plage on est jamais très seul... les chiens abandonnés, ils ont besoin de compagnie...

 

Ils sont justes 7 autour de nous !!!

 Liloane en rêve de sa ballade à cheval !

 

 

 

C'est partis pour le quad !

 

 

 

 Nous visiterons aussi la ville !

Nous ferons enfin la ballade dans le sable ! Pour le plus grand bonheur de Liloane ! Et ici les prix sont beaucoup plus abordable qu'en Patagonie ! Du coup Titouane se joint à nous pour ce moment j'avoue super sympa et un peu magique ! 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous ferons aussi la connaissance d'une famille hollandaise. Lui est prof de yoga, installés ici depuis 2 ans, il a monté son studio de yoga ! Il a vu mon symbole om sur le van, et il est venu nous retrouver sur la plage pour nous proposer de venir faire du yoga ! C'est un vrai plaisir pour moi ! J'irais donc découvrir leur cours le premier soir, et le deuxième soir j'irais avec Liloane, seules au cours nous aurons le droit à une séance d'accro-yoga !

 

Nous montrerons nos apprentissages aux garçons dès le lendemain dans le sable !

 

Nous serions bien resté à Pichilemu, mais même si les enfants ont pu faire du bodyboard dans les vagues, il s'avère qu'il ne fait pas non plus une chaleur de fou ! Nous repartons donc plus au nord !

Nous avions pris une feuille de route de voyageur dans le camion des croods, de Pichilemu, ils partaient vers Topocalma, un spot de surf reconnu ! Nous rentrons donc le point dans maps.me, et sans trop regarder le chemin qu'il nous fait prendre nous suivons ses instructions ! Nous traversons des forêts d’eucalyptus, croisant de gros grumier chargé... Jusque là aucun soucis la route est totalement asphaltée. Mais ensuite nous nous retrouvons sur du ripio et très vite la route se rétréci, Aurélien commence à s'inquiéter mais je lui dis non les voyageurs sont passé par là en camping car il ne devrait pas y avoir de soucis ! Tu parles moins d'un kilomètre plus loin nous devons nous mettre dans le bas coté pour laisser passer deux gros grumiers ! Et la route que nous venons de descendre est très sablonneuse, pour Aurélien c'est trop tard pour faire demi-tour !

 

 

Nous n'avons que 5 km à parcourir... Nous ne voyons pas la mer mais ça ne devrait pas tarder ! Moins de 5 minutes plus tard nous l'apercevons enfin ! Soulagé ? Pas vraiment … le niveau de la mer est loin enfin plutôt bas ! Et là on prend conscience que la route qui descend ici va être pentue pentue !! Aurélien me prévient se sera impossible de ressortir de là par cette route !! La tension monte, et on est pas au bout de nos surprises ! Quelques mètres plus loin, la route ne ressemble plus à une route, c'est comme si nous descendions dans le lit d'une rivière ! Et pour rien arrangé le niveau de la route n'est pas droit, Banana penche méchamment sur le côté pendant que nous descendons sur de gros rocher !! Le stress est à son maximum ! Titouane lance une petite blague : « ici c'est sûr on serait pas de niveau pour passer la nuit ! » mais personne n'a envie de rire ! Nous arrivons à passer ce passage difficile... je suis sortie pour guider Aurélien, je lui dit bon plus que 1,5km... se serons les kilomètres les plus long de notre vie !!! Nous finissons pas nous retrouvons sur une « coline » un ravin de chaque côté ! J'ai l'estomac noué... je demande à Aurélien de s'arrêter ! Je sors dehors pour réfléchir analyser et me maudir !!!! « p.. de d... de m.... » je m'en veux un peu... je sais pas pourquoi j'ai pas regardé le chemin avant de partir en suivant bêtement le gps ! Maintenant que je nous ai envoyé dans cette galère je dois trouver une solution ! Je pars en courant analyser les derniers kilomètres pour voir ce qui nous attend... Finalement je découvre qu'après une deuxième descente délicate dans les cailloux, nous serons presque arrivés au niveau de la mer et surtout par chance j’aperçois qu'il y a une autre route pour sortir de se bourbier ! Je remonte annoncer la bonne nouvelle à Aurélien, qui me dit que pour le moment il faut prier pour ne pas crever sur les pierres.

 

 

 

Après beaucoup de sueur, nous arrivons au bout de cette route, banana est entier et nous stressé au max... J'arriverais pas à me détendre... Nous allons marcher sur la plage pour soufflé un peu ! Le coin est splendide ! Plusieurs 4x4 avec des surfeurs passent. Nous pourrons avoir de l'aide ici si nous n'arrivons pas à sortir de ce trou !

 

 

 

 

Mais nous n'avons pas envie de rester là indéfiniment, nous décidons donc de repartir après une petite vingtaine de minutes de pause ! Nous poursuivons notre route, nous nous perdons dans une plantation de fruits et légumes, puis nous arrivons à sortir enfin de ce trou ! La route remonte sacrément mais cette partie est meilleure, nous aurons encore quelques sueurs pour rejoindre Alto Tuman et las casas, Nous voulions passé la nuit à Puertecillo, mais décidons de partir retrouver de l'asphalte ! Nous nous arrêterons d'abord à La vega de pupuya pour manger, soufflé un peu et repartir.

 

Nous ferons une halte dans la station de Mantanza, réputée pour le surf ! C'est devenu un lieu chic, entre hôtel de luxe et artesania hors de prix ! J'ai même trouvé une boutique dans laquelle ils vendaient un tapis de yoga à 80 euros et un pendentif om à 40 !! C'est là qu'on s'est dit que c'était pas fait pour nous ! Ça n'a rien du spot de surf cool, c'est plus un lieu select réservé à une clientèle riche ! Et on ne s'y sent pas à notre place !

 

 

 

 

Nous continuons notre chemin en longeant la côte et finissons par nous rendre sur une petite péninsule sur laquelle se trouve le villa de Bocca. Nous cherchons un coin tranquille sans succès, arrivé au bout de la péninsule nous faisons demi-tour pour poursuivre la route quand un vendeur de moules nous interpelle ! Vu la tête de ses moules, qui n'ont plus l'aire fraîche du tout, nous hésitons à nous arrêter ! Mais finalement, le gars ne veut pas nous vendre ses moules, ils nous apprend que si nous descendons la prochaine rue sur la droite, nous arriverons au bord du rio et nous pourrons nous y garer pour passer la nuit tranquillement.

Nous sommes content et un peu surpris, nous hésitons puis finalement nous suivons ces conseils ! Nous arrivons au bas de la colline, nous longeons le rio et découvrons ensuite qu'il y a plein de famille qui sont installées pour pêcher et pour faire des asados. Il y a un peu toutes les catégories sociales, mais l'esprit à l'air bon enfant ! Nous décidons de rester posé là pour la nuit. Un premier jeune viendra nous vendre des pop-corn, puis quelques minutes plus tard se sont deux jeunes gars qui viennent se garer pour vendre du pain et des pâtisseries ! Nous nous laissons tenter par les tartelettes ! Que nous dégustons sur le champs !

Elles sont tellement délicieuses que nous les rappellerons pour en commander 5 de plus ! Ils sont heureux que des français apprécient les pâtisseries de leur papa ! Ils nous expliquent que leur père les fabriquent dans sa maison et qu'eux ils sont chargés des les vendre ensuite dans les rues !

 

Nous passerons une super nuit ici, malgré que les chiliens soit restés tard le soir pour festoyer autour de l'asado ! Le lendemain matin séance de sport pour les enfants, faut éliminer les tartes  ! Puis nous reprenons la route cette fois ci direction : Valparaiso !

 

Nous nous arrêterons au marché de pêcheur de San Antonio pour qu’Aurélien puisse s'acheter des spécialités de saint-jacques, puis nous poursuivons notre route...

Nous nous arrêtons à El Quisco pour commander du poisson frit puis nous filons manger sur une plage avant de poursuivre jusqu'à notre destination !

 

 

 

 

Nous arrivons à Valparaiso, nous sommes le dimanche de la fête des mères, et ici tout le monde est de sortie, des ballons rouges en forme de cœur sont accrochés de toutes parts, et un immense marché à lieu sur la place centrale ! Autant le dire tout de suite la circulation est hyper compliquée ! Nous décidons de poursuivre notre chemin ! Nous ne sommes pas trop ville... Nous décidons dans le même temps de zapper Santiago et de poursuivre vers le nord le long de la côte et de retourner en Argentine par le paseo de l'Aconcagua.

 

 

 

 

Nous cherchons un spot pour la nuit, nous passons par le village côtier de Puchuncavi dans lequel nous aurons un peu de sueur pour circuler, les rues sont étroites et il y a en plus un marché et beaucoup de monde ! Nous attirons tous les regard et nous ne sommes pas vraiment à l'aise ! Nous décidons de filer et de poursuivre la route ! Nous finirons par trouver une plage tranquille au sud de Maitencillo où nous passerons la nuit !

 

 

 

 

Le lendemain nous prenons la route direction l'Argentine, nous devons avant traverser le Chili d'ouest en est ! Près de 200km ! Nous ferons la route toute la matinée. Nous nous arrêtons pour poster notre colis à Los Andes ! La ville est super animée pour un lundi matin, impossible de se garer autour de la place... Aurélien fera 10 fois le tour pendant que je fais la queue à la poste. La bonne nouvelle c'est que nous pouvons poster le colis, et que pour le postier se n'est pas un problème qu'il contienne des coquillages ! Nous n'avons plus qu'à espérer qu'il arrive à l'école avant les grandes vacances !

 

 

 

 

Nous poursuivons jusqu'à la frontière ! Nous découvrons sur maps.me que la route qui nous attend va sacrément tourner !! Nous sommes un peu stressés mais finalement nous découvrirons soulagés que la route est asphaltée !

 

 

 

 

 

Nous arriverons au sommet sans soucis, la frontière est réunifiée, le poste chilien n'est donc que pour les personnes qui quittent l'argentine, nous passons donc de l'autre coté de la montagne pour arriver au poste de douane... Un long tunnel de près de 10 km permet de traverser la montagne. Il était avant possible de monter au sommet à près de 4000 m mais aujourd'hui la route a été laissée à l'abandon ! Nous arriverons donc très rapidement de l'autre côté !

 

Je vous réserve la suite de notre récit pour le prochain article !!

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload