© 2023 par Tiliky-trip . Créé avec Wix.com

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux en cliquant directement sur les petites icônes.

  • b-facebook
  • @tiliky_trip

Mato Grosso do Sul... à la découverte du Brésil !

16/09/2018

Mato Grosso do Sul ... à la découverte du Brésil !

Du 12 août au 17 août 2018

 

Nous quittons Foz do Iguaçu tôt le matin comme promis au veilleur de nuit de la chocolaterie et nous filons en direction du Mato Grosso, l'entrée sud du Pantanal, il y a près de 250 km ! Nous roulerons donc toute la journée ! Un petit arrêt au Balnéario de Santa Helena pour manger puis nous repartons déjà !

 

 

Nous nous arrêtons aussi en ville pour faire des courses et rechercher le cadeau d’anniversaire de Titouane qui va avoir 10 ans dans 2 jours ! Nous aimerions lui trouver quelque chose de super pour marquer le coup ! Mais pour l’instant tout les avis que nous avons eu de la région c’est que toutes les activités sont hors de prix !! Nous devrons donc gérer entre lui faire plaisir et respecter le budget !

Et là je croise les doigts, parce que je sais ce qui lui ferait particulièrement plaisir... nos amis les Croods m’ont donné un bon plan pour voir des singes gratuitement ! Je ne dis rien à personne et je croise les doigts pour que les singes soit là ! Après 250 kilomètres, assez bon, toute la route est asphaltée ici, nous arrivons à destination : la station Taurius au nord de Mundo Novo... c’est pas très glamour et les enfants sont déçu... ils rêvaient d’un camping ! Et pour l’instant je guette de tout les cotés et je ne vois rien... ça fait vingt minutes que je fait patienter Kynan pour le goûter! Je leur propose donc de descendre nous promener pour le faire sous les arbres !

Nous faisons le tour de la station essence et très vite nous apercevons un petit singe entrain de boire à la bouteille ! Un sourire illumine le visage des enfants ! Nous nous approchons et nous découvrons deux adorables petits singes ! Nous sommes soulagés, ils sont là ! Nous passerons la soirée à apprivoiser ces petites boules de poils ! Nous découvrirons d’ailleurs très vite que dans la forêt il y a plein de singes ! Nous serons donc bientôt rejoint par une dizaine de singes qui viendront piquer les gâteaux des enfants !

 

 


Nous passerons la nuit ici et au réveil, les enfants retournent voir les singes ! Dur dur de partir, les enfants ne se lassent pas et maman non plus ! Mais nous devons filer ! Nous hésitons sur la destination ! Plusieurs avis négatif sur Bonito ne nous donnent pas envie d’y aller et les prix des activités trouvées sur le guide du routard sont rédhibitoires ! 40 euros pour faire du snorkeling dans le Rio pendant 2h. A 5 c’est pas envisageable ! Mais en même temps je n’ai pas envie de passer à côté de cette région dont les Rio sont réputés par leurs eaux claires et bleues ! Et les milliers de poissons qu’on peut y voir !

En cherchant sur iOverlander je découvre un petit camping à côté du Balneario de Jardim. Les avis ne sont pas tous enthousiasmants mais il y a un mec qui l’inclus dans son top 5 de son voyage entre la Colombie et le Brésil ! C’est que ça doit être bien... en tout cas je croise les doigts ! Et nous verrons bien ! En attendant nous avons 500km à faire ! Nous décollons donc à 8h et nous filons non stop sur les routes à péages du Brésil ! Nous ferons un casse-croûte en route et nous nous arrêtons seulement pour acheter du charbon et une bouteille d’eau froide pour le tétéré ! Ainsi que le cadeau d’anniversaire de Titouane ! Mission un peu compliquée parce qu’on est samedi et que l’on apprend qu’ici les magasins sont ouverts seulement le matin ! Et nous sommes déjà l’après-midi !

Les derniers kilomètres sont longs et compliqués ! Il fait chaud, près de 30 degrés et les enfants n’en peuvent plus ! Aurélien finit par me demander si il n’y a pas un spot iOverlander avant ! Mais non ce ne sont que des stations essence ! Et je n’ai pas envie que Titouane se réveille le jour de ses dix ans dans une station essence ! Nous poursuivons donc notre chemin... nous arrivons finalement à Jardim ! Mais il nous reste quelques kilomètres parce que le camping se trouve entre Jardim et Bonito ! Les enfants sont dépités... et moi je prie pour que se soit bien ce camping sinon les enfants vont me maudire !

 

 


Nous arrivons finalement au camping à 14h ! Après 6h30 dans le van ! L’entrée du camping est basique et nous sommes méfiants ! Nous demandons au jeune qui nous accueille si nous pouvons visiter ? Il nous dit que oui, nous partons alors à pied à la découverte du camping ! Aurélien veut surtout savoir si il y a un accès au rio ! Il rêverait de faire pêcher des piranhas à Titouane pour son anniversaire ! Nous découvrons que le camping propose des espace avec quincho (sorte de pergola) équipé d’électricité, d’un lavabo et d’un asado ! Le pied ! Très vite nous sommes rejoins par une petite colonie de gros oiseaux, des sortes de grosse dinde qui font un son bizarre ! Ce qui amuse beaucoup les enfants !

 

 


Nous poursuivons ensuite direction le Rio ! Bon Aurélien découvre déçu une interdiction de pêche ! Puisque nous sommes dans une réserve naturelle ! Nous traversons une petite forêt et après 300 mètres nous découvrons un magnifique Rio aux eaux bleu azur incroyables !!! Et la wouah non mais wouah ! Les enfants sont heureux ! Kynan me serre dans les bras et me dis merci maman ! On est tous heureux c’est un endroit magnifique ! Nous observons les poissons au travers de l’eau... il y en a des centaines !

Nous retournons vite chercher banana ! Objectif parquer banana, et enfiler les maillots de bains ! Il fait maintenant 33 degrés et tous le monde rêve de se baigner ! Nous revenons donc rapidement dans l’eau avec les masque de snorkeling ! Mais les poissons sont tellement nombreux et gros que finalement ce n’est même pas nécessaire ! Et après 5 minutes dans l’eau on observe des petits singes qui arrivent dans les arbres ! Les enfants sont aux anges ! Ils ont déjà oublié les 6 longues heures de routes !

Après la baignade, nous retournons à banana pour préparer l’asado du soir, c’est l’heure du goûter et nous sommes rejoins par les petits singes qui partagent le goûter des enfants ! Ils resteront près d’une heure à jouer dans les arbres aux dessus de nos têtes ! C’est magnifique et magique ! C’est un rêve éveillé !

 

Nous passerons une excellente nuit ici et le lendemain matin nous nous réveillons pour une journée bien particulière ! Les 10 ans de notre grand garçon ! On est heureux de le fêter dans cet endroit magique ! Il est lui aussi aux anges seul déception le Rio réserve naturel dans lequel il ne peut pas pêcher ! Il aurait rêver de pêcher un piranha pour son anniversaire ! Mais on espère pourvoir le faire plus au nord dans quelques jours.

Nous étions un peu stressés parce que le gars du camping nous avait dit qu’il n’y a pas un excellent wifi mais finalement nous arriverons à avoir la famille en visio pour le plus grand bonheur de Titouane et ses grands parents un peu déçu à l’autre bout de la planète de louper ce grand jour.

Nous soufflerons les bougies avec un brownie version snickers fait par maman pour le plus grand bonheur des petits gourmands ! Kynan a eu l’idée de demander à son papa de l’aider à construire un arc et une flèche pour l’offrir à son grand frère... un cadeau qui aura un joli succès comme la canne à pêche qu’Aurél a acheté quelques jours auparavant... bon il est quand même un peu frustré de ne pas pouvoir l’utiliser ici !

 

 


Nous resterons encore une nuit supplémentaire avant de reprendre la route ! Objectif : trouver un rio pour pêcher un piranha ! Mais avant nous devons nous arrêter, à Bonito, pour recharger notre bouteille de gaz. Nous arrivons à 11h, premier souci, le gars qui s’occupe de remplir les bouteilles de gaz n’est pas là. Ils nous disent d’attendre. Nous patientons finalement le gars arrive 10 minutes plus tard. Il nous avertit qu’il ne pourra pas la remplir avant 14h nous décidons de patienter en allant visiter la ville et de revenir ensuite.
 

Nous flânons en ville entre les boutiques d’artisanat et le prêt à porter. Nous partons ensuite trouver un coin tranquille pour manger. Alors que nous nous remettons en route pour le gaz Aurélien aperçoit un panneau lumineux qui indique 13h alors que nous pensons qu’il est 14h ! Nous hésitons mais allons quand même au gaz pour découvrir que les panneaux disaient juste il est bien 13h ! Le gars nous dit d’ailleurs que la bouteille ne sera sûrement pas là avant 15h !!!! Encore 2 heures à attendre ... on a gagné notre journée ! On finira garer dans la rue suivante à attendre... un voisin vient à notre rencontre il parle français il discutera près d’une heure avec Aurélien avant qu’on ne se remette en route !


Nous reprendrons ensuite la route direction Miranda, en chemin nous pourrons observer un fourmilier qui se promène dans les champs. En arrivant à Mirande nous cherchons un spot tranquille au bord du Rio mais on se rend compte que les favelas brésiliennes ne sont pas indiquées sur maps.me nous faisons donc marche arrière et le temps commençant à tourner méchamment nous décidons de nous arrêter dans une station essence à la sortie de la ville. Nous pourrons y passer la nuit après avoir goûter aux fangos des petits beignets de purée avec de la viande dedans.
 

 


Nous passerons une nuit calme et décidons de mettre cap au nord ! Nous partons directions le nord de Campo Grande et plus précisément Rio Verde do Mato Grosso. C’est encore une grande étape qui nous attend avec plus de 400 kilomètres entre les champs brésiliens ! De longues autoroutes droites entre les champs de blé et de maïs ! Je me crois presque dans la plaine du canton de Vaud, en Suisse, mais en cent milles fois plus grand ! Et ici pas de moineaux mais des dizaines d’aras bleu, de toucans et même des fourmiliers dans les champs. Ce sont ces animaux qui égayerons un peu ses kilomètres interminables !
 

 


En chemin nous ferons tout de même deux pause particulière ! La première dans un immense centre commerciale à Grande Campo pour y trouver un livre sur les animaux du Pantanal ! Il y a bien une librairie mais d’après la vendeuse ils n’ont qu’un livre de photographie sur les animaux. Finalement nous trouverons dans un rayon spécialisé un livre sur les oiseaux et enfin un autre sur les serpents (que nous prenons pour l’annif du petit qui arrive bientôt aussi). En caisse le vendeur nous demandera si nous sommes biologistes !

Nous nous arrêtons ensuite dans un ferme d’élevage d’autruche, la deuxième plus grande au monde, pour y manger des burger d’autruche pour la première fois de notre vie. Le serveur est super sympa et nous discuterons beaucoup ! Il nous emmènera ensuite voir deux autruches que les enfants pourrons nourrir ravis !

 

 


Nous arrivons ensuite sur Rio Verde nous avons un spot conseillé dans un camping mais quand nous arrivons nous avons l’impression que ce dernier est laissé à l’abandon! Nous décidons de rebrousser chemin et de voir les autres camping du coin. Nous nous arrêtons donc au camping juste avant. Une sympathique jeune femme brésilienne nous accueillie. Mais si l’endroit a l’air de manquer d’entretien, nous sommes fatigués et les enfants ont besoin de pouvoir jouer. Nous décidons donc de rester tranquillement posé. Nous découvrons l’accès à une petite plage au pied d’une cascade et une eau bleu ! Le rêve sauf que maintenant les températures se sont un peu rafraîchies !
 

 


Je profiterais de la plage pour faire du yoga pendant que les enfants jouent dans le sable et qu’Aurél se lance dans un grand nettoyage de banana ! Il faut dire qu’il en a bien besoin avec la poussière ici. Le soir nous découvrons les lumières vertes et l’ambiance brésilienne grâce à Mira, la brésilienne qui gèrent le camping pendant l’absence des propriétaires ! Elle mettra l’ambiance avec de la musique dans le Petit restau ce qui nous fait y descendre. Elle propose une petite restauration et nous décidons de goûter à ses pastels! C’est un peu comme un empanadas mais rectangulaire et plat dans lequel on retrouve soit du poulet soit de la viande ou un mélange jambon fromage sauce tomate. Nous commandons aussi une cachaça et nous nous laissons bercer par la musique latino et il faut dire que le lieu a beaucoup plus de charme à la nuit tombée avec les lumières vertes... Mira se joindra à notre table pour passer la soirée, elle nous monte des photos de ses enfants, elle nous parle de son travail, de son compagnon routier, de ses inquiétudes, dans le monde des routards, ils font un jeux d’adrénaline dans lequel les conducteurs font tanguer dangereusement leur camion et leur chargement... ici Il faut savoir que quasiment tout les poids lourds tractent une deuxième remorque ! C’est des véhicules de près de 26 mètres qui lancé à pleine vitesse risque de se renverser à tout moment. Elle nous montre des vidéo impressionnantes ! Ça nous fera réfléchir à quand nous reprendrons la route. Elle nous dit qu’elle a elle aussi sont permis poids lourd mais que c’était trop compliqué de s’occuper de ses enfants avec ce travail. Elle nous explique que comme routière elle avait un excellent salaire et que surtout aujourd’hui les employeurs préfèrent les femmes aux hommes pour conduire les camions car les premières sont bien plus prudentes. Elle nous raconte aussi que pour travailler ici elle doit être très consciencieuse car sinon sa patronne pourrait la remercier sans soucis parce que des dizaines d’autres filles attendent pour travailler à sa place. Nous passerons une agréable soirée en sa compagnie, en découvrant le quotidien d'une mère de famille brésilienne.
 

 


Le lendemain matin au réveil nous apercevons des petits singes qui passent dans les arbres et après 2h d’école nous reprenons la route après avoir dit au revoir à Mira, qui est triste de nous voir partir. Elle n’a maintenant plus de client dans le camping. Alors que nous reprenons nous la route direction un spot de pêche au nord de Coxim où il paraît que nous pourrions pêcher ses fameux piranhas !

Nous faisons la route rapidement et arrivons en début d’après-midi. Malheureusement le spot iOverlander que j’ai trouvé est le long d’un longue route sablonneuse et après près de 2 km nous décidons de faire demi-tour ! Pas envie de s’ensabler avec cette chaleur 33 degrés... nous allons voir si nous pouvons rejoindre la berge directement dans la ville de Coxim. Nous trouvons un accès pas très sécurisé, les petits restent donc avec moi pendant qu’Aurélie va pêcher avec Titouane dans le rio Taquari dont le débit est assez important ! Ils reviendrons bredouille une heure plus tard. 

 

Nous nous remettons en route,  direction le Balneario de Sonora où nous espérons pouvoir passer la nuit ! Nous arrivons en fin de journée et nous demandons au gardien si nous pouvons dormir ici et il nous indique des emplacements sur la gauche, nous pouvons également pêcher mais il n’y a pas beaucoup de poisson selon lui.


Nous trouvons un emplacement à côté d’un quincho avec un point d’eau et nous stationnons banana à l’ombre des arbres. Je sors le hamac pour m’installer et faire le goûter avec les deux petits. Pendant que les gars partent pêcher dans le rio Corrente. Nous profitons d’avoir une discussion en espagnol avec Kynan ! Et oui le petit dernier parle assez bien espagnol depuis qu’il a passé des heures à jouer avec Daniela ! Il n’a pas l’accent comme Liloane mais nous sommes impressionnés par les phrases qu’il forme. Et surtout il aime bien maintenant parler espagnol.
 

 

Les gars reviendrons bredouille oui une fois de plus ! Nous passerons une nuit très calme et le lendemain matin à 6h nous sommes réveillés ! Le soleil se lève tôt ici et se couche tôt et nous avons son rythme. A 7h nous avons déjeuné et à 8h nous sommes entrain de faire l’école quand débarquent un cinquantenaire de collégiens ! Ils entourent assez vite banana et après 5 minutes à tourner autour leur professeur vient poser des questions à Aurélien ! Un garçon demandera aussi mais c’est pas un fiat votre camionnette en regardant le sigle à l’avant ! C’est pas le premier surpris ! Ici le sigle campérêve n’est pas du tout connu ! Ils sont là pour faire un concours d’athlétisme et partent donc à leur occupation. Un homme arrive alors en moto et se gare devant la porte de banana et il nous fixe sans nous parler. Nous sommes mal à l’aise, Aurélien commence à lui parler et le gars est vraiment bizarre. Il restera là, à nous regarder pendant de longues minutes. Nous décidons de ranger discrètement toutes nos affaires. Le mec passe un coup de fil puis s’éloigne. Nous décidons de lever le camp et nous filons.
 

 


Nous hésitons à nous arrêter Cuìaba ou dans ses alentours. Finalement l’envie d’arriver sur la transpataneira est trop forte. Nous décidons de conclure un deal avec les enfants : on roule toute la journée mais on se pose à l’entrée de la transpataneira dans un camping avec piscine ! Ils acceptent ! Nous filons donc sur les routes brésiliennes mais je vous réserve la suite de nos aventures pour le prochain épisode.

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload