© 2023 par Tiliky-trip . Créé avec Wix.com

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux en cliquant directement sur les petites icônes.

  • b-facebook
  • @tiliky_trip

De Samaipata a Cochabamba ! Visite du Machu Picchu bolivien !

01/10/2018

De Samaipata a Cochabamba ! Visite du Machu Pichu bolivien !

 

Du 2 au 5 septembre 2018

Nous voilà donc en route direction Cochambamba ! Si on en croit maps.me 380 km et 4h20... Mais nous savons déjà grâce à iOverlander qu’il nous faudra environ 6h ! Il est midi et nous nous mettons en route direction le site archéologique Incallajta, accessible depuis ce fameux camino antiguo, qui est baptisé le Machu Picchu bolivien. Cela va nous faire faire un petit aller-retour en dehors de la route mais il paraît que le site est splendide !

Les premiers 100 kilomètres jusqu’à la Palizada se passent s’en trop d’encombre même si depuis Maratal nous avons vu disparaître l’asphalte ! A la place un ripio qui serpente tranquillement jusqu’au sommet de la montagne ! Les versants sont vertigineux mais la route est large... nous ne sommes pas trop inquiet mais assez vite on se dit que ça va nous prendre plus de temps que 6h de route pour arriver à Cochabamba !

 

 


Nous arrivons à Palizada et nous continuons sur la droite, pour continuer sur la fameuse ruta 7 qui devrait nous emmener dans la forêt de nuage bolivienne !

Le spectacle est grandiose et les points de vue incroyable ! La route est asphaltée et  nous pouvons rouler tranquillement nous commençons à grimper en altitude et nous guettons les enfants. Nous leur proposons de boire régulièrement et nous sommes attentifs au moindre petit gémissement ! Mais hormis qu’ils trouvent le temps long, ils semblent bien supporter le temps et l’altitude !

 

 


La route commencera à se compliquer au sommet ! Effectivement on tombe sur des zones de travaux ! La route est asphaltée d’un côté mais elle est fermée et nous devons passer sur le ripio à côté ! Il y a bien 30 centimètres de différence, des tiges  métalliques qui attendent l’autre partie de l’asphalte et il faut y faire attention ! Ce qui nous inquiète le plus c’est qu’il n’y a qu’une voie de circulation pour deux sens de circulation ! Et bien sûr aucune visibilité sinon ce ne serait pas drôle ! Et la circulation alternée visiblement ici ils connaissent pas !! 

Du coup à chaque fois qu’on se lance sur une voie unique nous croisons les doigts pour que personne n’arrive en face ! Il y a par chance très peu de circulation, surtout parce que nous sommes dimanche ! Le hasard fait donc bien les choses !

 

 


Il nous faudra tellement de temps pour traverser cette zone de travaux que nous finirons pas nous poser à la tombée de la nuit dans un village perdu au milieu de nulle part ! Buena Vista qui porte en même temps très bien son nom !

Ici montagnes verdoyantes, nuages et soleil rendent le paysage grandioses ! Nous avons également traversé la fameuse montagne et sa forêt de nuages ! Les arbres, étant toujours dans l’humidité des nuages, sont recouvert de lianes et de mousses ce qui donne à la forêt à la fois un look fascinant et terrifiant !

 

 


Nous passerons une nuit calme et au petit matin il nous reste encore près de 90 km pour arriver au site archéologique ! Sachant que la veille ont a mis 6h pour faire 182km... on se dit qu’on est pas prêt d’arriver !

Nous sommes levé depuis 6h et après un brin d’école nous reprenons la route à 9h ! En espérant arriver sur le site avant midi ! Mais c’était sans compter sur la route ! Quand nous quittons la route F7 direction le site nous avons le droit à une route empierrée ! Et bon c’est un peu comme le ripio ! Et plus nous arrivons vers le site et plus la route se rétrécit ! A flanc de montagne! Bref faut pas avoir le vertige et il ne faut pas non plus regarder en bas !

 

 

 

 


Nous arrivons finalement à 12h37 sur le site ! Nous allons faire une reconnaissance puis nous revenons à banana ! Il y a un passage à guet, nous devons donc trouver un place pour nous garer un peu avant le site puis nous irons le visiter à pied ! Il y a bien une aire de camping sur la droite mais il y a une bosse pour y rentrer ! N’ayant pas d’autre solution, Aurélien sort sa pelle pour enlever la bosse qui bloquait notre passage et surtout celui du pot d’échappement !

Nous mangeons vite fait avant de nous mettre en route direction ce fameux site... nous découvrons qu’il était tout comme le fuerte de Samaipata candidat à un classement par l’UNESCO mais qu’il n’a pas été élu au patrimoine mondiale de l’humanité alors que le site est grandiose !

A l’entrée deux mamies et une jeune fille d’une dizaine d’années nous accueillent, on découvre qu’elles ne parlent que quechua et que nous n’arrivons pas à communiquer ! Nous finirons avec le language des signes ! Une des mamies essaie d’attraper kynan qui m’agrippe comme un petit singe ! Ici clairement c’est plus nous la curiosité ! Nous les remercions et nous partons visiter le site !

 

 


Ici tout est resté à l’état de ruines, et ce qui est impressionnant c’est de voir comment les bâtiments qui restent solidement dressés dans les montagnes ! Notamment le grand bâtiment Kallanka qui était le centre administratif, politique et militaire de la citée...

Nous passerons l’après midi à nous promener dans les montagnes à la recherche des différents bâtiments, certains étant complètement envahis par la végétation... nous monterons jusqu’au sommet, par un chemin un peu périlleux, nous découvrons que la citée était construite entre deux précipices... nous sommes quasiment à 4000 mètres et même si nous avons un peu de peine à trouver notre souffle nous apprécions le  décor !

Nous redescendons ensuite pour aller visiter l’autre partie du site, nous découvrons alors un monsieur qui prend en photo chaque centimètre carré en prenant des notes. Nous nous arrêtons pour discuter, nous découvrons qu’il est archéologue ! Nous en profitons pour poser quelques questions et notamment comprendre pourquoi un site aussi majestueux n’est pas classé à l’UNESCO ? Il nous explique alors que la population indigène qui vit dans la vallée n’a pas conscience du trésor historique que représente cette citée et que pendant longtemps ils l’ont détériorée en venant y brûler les ordures, et que même encore aujourd’hui ils construisent des routes et cultivent les champs tout autour... et que pour qu’un site soit inscrit il n’y a pas seulement le cité mais ce qu’on a fait autour !

 

 


C’est vraiment dommage parce que le site a un potentiel incroyable. Il est actuellement entrain de codifier chaque pierre de chaque édifice pour pouvoir observer si il est nécessaire de faire des restaurations pour maintenir le site en l’état.

Nous le remercions pour le temps qu’il nous a accordé et nous repartons visiter la fin du site ! Qui nous réserve encore de belles surprises dont une haute cascade cachée dans les arbres...

 

 


Nous retournerons à banana juste avant la tombée de la nuit ! Les enfants jouent au bord de l’eau pendant qu’on allume un feux... nous passerons une nuit paisible ici... et le matin nous nous réveillons en douceur ... au programme école pour les enfants puis on reprend la route direction Cochabamba ! On ne sait pas vraiment combien de kilomètres il nous reste... et la route qui nous attend ! Mieux vaut ne pas trop tarder !

Finalement la route sera quasiment toute asphaltée, nous serons impressionnés en arrivant dans la ville par sa taille, le décor a déjà bien changé ici, finit la forêt, nous sommes plutôt dans un désert andins... il y a beaucoup de circulation et nous sommes admiratifs devant les vieilles femmes qui travaillent dans les champs, tout à la main, qui vendent leur production au bord des routes... toujours avec leur tenues traditionnelles : jupes bouffantes, chapeau melon et leurs longues tresses !

Nous arrivons en plein centre ville à midi et merci maps.me en plein milieu du marché avec une circulation compliquée entre les bus, les voitures et les marchands ambulants... sans compter les petites mamies assises à même le sol !

 

 


Passé la phase de stress nous interpellons une mamie pour qu’elle nous vende directement des saltenas ! Elle sera tellement surprise qu’elle nous les fera à 3 bolivianos au lieu des 5 habituels ! Du coup on lui prend tout son stock ! Nous traversons ensuite le marché tant bien que mal puis nous nous rendons au nord de la ville dans un parc pour y passer la nuit!

Nous aurons un peu de peine à l’atteindre maps.me continuant à me jouer des tours ! Après quelques détours dans des quartiers peu sûrs puis le lit d’une rivière à sec, nous arrivons enfin dans le parc Pairumani. Nous avons un peu de peine à comprendre où nous pouvons passer la nuit. Aurélien part donc avec les enfants repérer les environs à pied. Nous passerons la fin de l’après-midi tranquillement sous les pins.
Nous passerons une nuit tranquille et calme ici. Le parc est fermé et surveillé, nous n’aurons aucun soucis.

 

Hier nous n’avons pas eu envie de partir visiter la ville et aujourd’hui nous reprenons la route ! Nous sommes un peu pressé par le temps, nous devons être en Équateur mi octobre et vu les routes ici, on ne sait pas à quoi s’attendre pour la suite donc on ne va pas trop s’attarder ! Mais nous savons que nous reviendrons donc pour nous ce n’est que partie remise !

J’ai repéré sur iOverlander qu’une ferme propose des produits laitiers et notamment du fromage ! Nous nous arrêtons pour faire un plein ! Kynan rêve d’une fondue, ils vendent de grosse meule de fromage , nous allons donc tester la fondue Bolivienne ! Nous repartons donc avec 2 kilos de fromage direction Oruro !

Mais Je vous raconte tout ça très vite dans le prochain épisode ! 



 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload