© 2023 par Tiliky-trip . Créé avec Wix.com

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux en cliquant directement sur les petites icônes.

  • b-facebook
  • @tiliky_trip

Lima... encore un peu de poisse !!!

22/11/2018

Lima une histoire d’eau...
 du 9 au 10 octobre 2018


9/10  Après 300 km pour arriver à Lima et une bonne heure entre l’arrivée en périphérie, et la traversée de Miraflores... Nous arrivons en fin de journée devant l’hôtel Hichhikers qui accueille les iOverlander en ville, je sors de banana pour aller sonner au portail, mais alors que j’attends pour traverser la route. J’entends de l’agitation dans banana ! Je vois Aurélien se lever et soulever les affaires... que ce passe-t-il ? Au début il s’agite tellement que je me demande si un serpent ne serait pas entrer dans le van ! Mais finalement je vois la porte s’ouvrir et une bouteille d’inca cola voler et atterrir sur le trottoir !

En fait Liloane, qui voulait venir, avec moi a marché sur la bouteille en descendant de son siège, cette dernière s’est fissurée et avec la différence de pression - nous l’avions achetée à Juliaca !- Le contenu de la bouteille a arrosé copieusement tout l’intérieur de banana ! Du sol au plafond !!! Nous sommes bons pour tout nettoyer et rapidement parce qu’il n’y a pas plus chimique et collant que l’inca cola....

Nous nous installons donc dans le parking pour commencer le nettoyage. Nous sommes un peu dégoûté parce que l’hôtel nous fait payé le même tarifs par adultes et enfants ce qui revient à 125 sol pour dormir sur le parking de l’hôtel ! 30 euros ! C’est exorbitant mais mon cousin est descendu à cet hôtel et c’était plus simple pour qu’on se retrouve dans cette ville tentaculaire.

 

Je demande d’ailleurs au réceptionniste si mon cousin Cyrille est là ! Et il me dit qu’il est sorti. Bon nous l’attendrons donc là ! Nous avons du nettoyage à faire et dans la cour les enfants peuvent utilisé une table de Ping Pong et un baby-foot, ils s’en donneront à cœur joie... pendant que nous rangeons !

Les heures passent et toujours pas de cousin en vue ! Étrange, la nuit est déjà tombée depuis une heure... je me demande si mon cousin à l’habitude de voyager mais faudrait que je lui rappelle que c’est dangereux de se promener en ville seul d'autant plus quand il fait nuit et qu'on est étranger.... Aurélien et les enfants commencent à avoir faim ! Nous avions dit que nous nous retrouverions pour passer la soirée ensemble et c’est vrai que j’ai pas précisé que se serait sympa de manger ensemble... mais le couz ne rentre toujours pas...

Du coup je prépare des pâtes en attendant ! Mais il est déjà 20h et je commence à m’inquiéter... Qu’est-ce qu’il peut bien faire encore en ville à cette heure-ci ? Aurélien me rappel que c’est un gars sans enfants ! Il a peut-être rencontré des gens... et il boit des verres dans un bar sympa ! J’ai quand même envoyé un message à mon couz pour lui dire qu’on est arrivé et il répond pas ! Bon faut dire que mon couz c’est probablement le seul gars de 30 ans sur terre qui n’a pas de smartphone et qui a wathsapp sur son ordinateur !! Je savais même pas que c’était possible !! Bref... il n’a pas allumé son ordi...et il n'a toujours pas lu mon message ! Les enfants courent à la porte de l'hôtel à chaque fois que quelqu'un sonne pour y rentrer ! Mais ce n'est jamais le couz !

Nous finirons donc par manger tout seul... et alors que nous débarrassons la table ! Nous voyons débarquer le cousin ! Les enfants sont tout surpris parce qu’il a pas sonné... depuis 3 heures qu'ils allaient regarder chaque entrée à la porte ! Ils ne comprennent pas par où il est rentré ! Le couz nous apprend qu'en réalité il est rentré en début d’après-midi... qu’il s’est dit qu’il allait faire une petite sieste et qu'en fait il a dormi 5h !!! Dur dur le décalage horaire !

 

 

Moi je suis soulagée, j’avais peur qu’il se soit perdu dans Lima ! Et en même temps je me demande la fiabilité du réceptionniste ! En cas d’incendie, il pourrait même pas dire avec exactitude qui est dans son hôtel ou pas ! Bref bref ! Le couz n’a pas mangé et Aurélien a bien envie que nous allions dans le quartier trouver une spécialité locale à lui faire tester !

Malheureusement nous ne sommes pas vraiment dans le bon quartier ! Miraflores c’est le quartier riche, refuge des expatriés... ici pas beaucoup de cuisine locales mais des restaurants chinois, des pizzeria ou des sushis à des prix exorbitants par rapport au revenu moyen du pays ! Nous trouverons finalement un bar allemand et le couz prendra un sandwich. Les enfants prendront un dessert et nous une bière ! Nous discuterons pendant une bonne heure alors que les deux petits s’écroulent littéralement de fatigue sur la table !


Nous discutons un peu du voyage, de nos soucis et de ce que le couz compte faire au Pérou ! Finalement il nous avoue qu’il est pas trop ville et que le peu qu’il a fait de lima ne lui a pas vraiment plu. Il kifferait plus les grands espaces et les montagnes ! Nous devons continuer notre route vers le nord et j’aurais aimé faire un crochet par la laguna Paròn et la vallée de la cordillère blanche... il est bien tenté de venir avec nous ! Nous regardons si ensuite il peut repartir sur Cuzco... nous trouvons des vols Trujillo-Cuzco... La décision est prise ! Nous embarquerons donc le couz avec nous ses prochains jours dans le tiliky-trip !
 

 


Mais avant de reprendre la route, nous devons faire la vidange du van. Nous le ferons le lendemain chez Divemotor. Les gars passeront la soirée à jouer au babyfoot alors que je décide de faire la marmotte après avoir couché les enfants !

 

10/10 Après une courte nuit, nous nous réveillons et constatons dépité que le flacon du liquide de refroidissement s’est renversé dans le van... sérieux ! Nous avons lavé tout la veille à cause de l’inca cola ! Et là nous sommes bon pour tout ressortir, tout relaver... surtout que le liquide de refroidissement est rose... Poisse quand tu nous tient !!!

Après un gros nettoyage, nous avons le droit à un petit déjeuné dans l’hôtel, qui d’après le réceptionniste justifie le prix de 25 sol par personnes pour les iOverlander. Mais c’est un peu se moquer de nous ! 2 pains, un morceau de beurre, une sorte de confiture et un café ou un thé... même le formule 1 en France propose un meilleur petit-déjeuner. Et pour 5 sol en ville nous aurions eu un meilleur petit-déjeuner ! Nous sommes un peu blasé et content qu’il n’ait pas de place pour nous cette nuit ! Nous n’avons pas envie de repayer ce tarif pour ce genre de prestation.
Surtout que nous mangerons dans une salle derrière l'hôtel, avec une seule table ! Nous devrons attendre que des voyageurs terminent leur petit-déjeuné pour pouvoir nous installer !

 

Nous retournons ensuite préparer le van, pendant qu'Aurélien part à Divemotor, dans le quartier, pour prendre un rendez-vous pour faire la vidange. Il revient avec un rendez-vous pour le même jour, à 11h mais dans un autre quartier. Nous finissons donc de préparer le van rapidement pour nous mettre en route. Il nous faut traverser une partie de la ville et à cette heure-ci ce n’est pas gagné !

 


Nous arriverons au garage avec un peu de retard. Ils nous proposent de venir récupérer le van à 15h ! Ça nous paraît un peu long pour faire une vidange mais ici comme à Arequipa c’est un grand garage et tout semble prendre plus de temps qu’ailleurs ! Nous décidons de profiter de ce temps pour aller nous balader dans le quartier. Aurélien doit s’acheter de nouvelles chaussures et le cousin un adaptateur de voyage. Nous allons donc dans un centre commerciale. J’ai eu la mauvaise idée de mettre mon sarouel et manque de chance aujourd’hui mon appareil de surveillance cardiaque sous cutané fait sonner chaque portail de sécurité. Du coup dans chaque magasin je suis suivie par les sécuritas... j’ai l’impression d’être une manouche à Leclerc... et c’est pas hyper sympa ! Je retiens pour la prochaine fois de déjà mieux m’habiller !

 

Nous finirons par trouver le bonheur d’Aurélien et du couz, puis nous irons nous balader dans le quartier pour trouver un petit restaurant. Nous nous éloignerons un peu de la zone commerciale, et nous tombons sur des plats du jour à des prix raisonnables et même les fameux ceviches !

Nous nous régalerons ! C’est pas loin d’être le meilleur repas que nous avons mangé depuis le début du voyage ! En tout cas dans des restaurants ! Nous apprécierons la fraîcheur du ceviche et même moi qui ne suis d’habitude pas fan, je finirais l’assiette de Titouane !

 

 

 

 

 

 

Nous retournons ensuite au garage, en avance , on ne sait jamais si des fois nous pouvions récupérer le van plus vite. Quand nous arrivons nous devons demander à la réceptionniste qui appelle le chef d’atelier. Ce dernier arrive et nous prévient qu’ils ont quasiment terminé et que nous pourrons récupérer le véhicule à 15h. Il est tout juste 14h15.... Aurélien demande ce qu’il reste à faire ? Et il nous réponds seulement le nettoyage du véhicule ! Aurélien explique alors que nous ne voulons pas de nettoyage du véhicule, c’est notre maison, notre van ne se nettoie pas comme un véhicule classique. Nous n’avons pas besoin d’un nettoyage nous voulons juste récupérer le véhicule maintenant.

Le responsable est surpris et ne semble pas comprendre, le nettoyage est compris dans le service. Mais Aurélien insiste, non merci nous ne voulons pas qu’il nettoie le van. Non pas qu’on aime qu’il soit sale, mais il y a deux trois subtilités quand on nettoie un véhicule comme celui-ci et notamment les ventilations du frigo, du chauffage, ect .... le responsable propose alors de payer le service et de récupérer le véhicule.

 

 

 

Les minutes passent et nous essayons de pas nous énerver. Nous voyons alors arriver le van tout ruisselant... et là je ne sais pas pourquoi mais avec Aurélien nous ne le sentons pas... et dès que nous ouvrons la porte latérale nous pouvons admirer le désastre ! Il y a de l’eau partout.... Aurélien perd patience et se met à gueuler (ce qui ne lui ressemble pas...) il exige de voir le responsable du garage ! Il prévient l’équipe sur place qui comprend pas bien ce qu’il se passe qu’il va falloir trouver une solution.

Nous découvrons effectivement qu’ils ont lavé le véhicule avec un karcher haute pression et que l’eau est rentrée par les aérations... Quand plus la porte arrière était mal fermée et que tout les matelas sont trempés... Nous sommes bon pour tout défaire et tout faire sécher !!!

 

 

Les employés de l’équipe de lavage sont tout gênés... ils trouvent un sèche-cheveux et ils commencent à faire sécher les doudoux des enfants. Le responsable arrive et sur ces grands airs commence à expliquer à Aurélien que ce n’est pas de la responsabilité du garage si notre véhicule n’est pas étanche ! Aurélien après avoir tenté de lui expliquer que ce n’est pas un véhicule mais une maison ! Finira par faire comprendre au patron que nous avons dis 10 fois que nous ne voulions pas que le véhicule soit lavé et que la moindre des choses c’est que les volontés des clients soit respectées !

Et si au départ le patron ne semble pas changer d’avis, nous arriverons à lui faire comprendre l’importance des dégâts, causés par l’eau, et la situation compliquée dans laquelle il met toute une famille... et après avoir expliquer que nous avions jusque là été très content de Divemotor Juliaca, Divemotor Arequipa, nous n’allions certainement pas recommander leur garage ! Le patron a commencer à comprendre que nous étions très fâchés et il finira par trouver lui même une solution pour faire sécher les matelas des enfants. Il passera d’ailleurs avec le responsable d’atelier la fin de la journée à faire sécher nos affaires... 

 

Mais si les draps et matelas mouillés c’est embêtant... Nous sommes beaucoup plus inquiets par les aérations du frigo et du chauffage. Par chance l’eau n’est pas rentrée à l’intérieur. Nous mettrons en route le chauffage pour vérifier fébrilement... mais tout fonctionne normalement.

Le chef d’atelier nous ramènent nos matelas secs après 17h, la nuit est entrain de tombée sur Lima et nous n’avons aucune solution pour passer la nuit. Nous leur expliquons que nous aurions dû prendre la route à 15h et à cette heure ci nous aurions dû être bien loin de Lima ! Aurélien demande donc qu’ils nous trouvent une solution ! Et pas seulement pour nous mais aussi pour le cousin !


 

 

 

 

Le responsable d’atelier reviendra avec des cadeaux, casquettes et t-shirt fiat... et une réservation pour une chambre d’hôtel pour le couz. Et Il nous autorise, à dormir à côté de la réception dans le parking sécurisé du garage. Mais quand le chef de la sécurité arrive, il refuse que nous restions dans le véhicule. Le responsable d’atelier finira par nous payer à nous aussi une chambre dans le même hôtel que le couz !

Enfin Hôtel est un bien grand mot ! Nous découvrirons que le H devrait être remplacé par un M... le couz c’était déjà douter de quelque chose de louche quand la réceptionniste lui avait donné une télécommande sans pile pour la télé... et Kynan demandera plusieurs fois : « mais c’est qui qui fait mal à la dame comme ça ? » ....

Le couz qui a une âme d’artiste inventera la chanson qui fait beaucoup rire les enfants même si ils n’en comprennent pas le sens ! Pour ma part j’ai de la peine à rigoler, l’hôtel est plus que glauque, je ne veux pas avoir à expliquer à mon fils de 6 ans pourquoi la dame d’en haut crie.... et j’ai encore moins envie de dormir dans ces draps...


 

Nous sortons donc pour prendre l’air, et finissons par aller demander à la réceptionniste si elle trouve son hôtel adapté pour une famille ? Elle répondra non, et quand on lui demande si Divemotor connaît la nature de l’hôtel ? Elle nous répondra qu’ils emmènent souvent leur client ici !!! Bref bref je ne veux pas en savoir plus ! Nous sortons manger !

Heureusement que le couz est là et qu’il partage avec humour notre galère du jour... parce que là sérieusement j’ai envie d’aller gueuler à Divemotor !!! Mais j’ai même plus l’énergie de me prendre la tête avec ça alors que je devrais profiter de mon cousin et de notre séjour.


 

Nous trouvons un restaurant pour faire goûter au couz les fameuses salchipapas !

 

Nous retournerons à l’hôtel dans la soirée et nous convenons de nous lever à 6h pour partir le plus vite possible d’ici! Je n’arriverais pas à fermer les yeux de la nuit ! Les fils électriques cramés, et les plafonniers noirs... me laissent penser que nous ne sommes pas à l’abri d’un incendie ici...

 

 

 

11/10 Nous quittons donc le motel mitieux dans lequel je n’aurais pas passé une super nuit à 6h du matin et nous filons directement au garage. Et à 7h nous affrontons déjà la circulation chaotique de Lima ! Ici les gens se lèvent tôt. Nous mettrons une bonne heure à traversé la ville et rejoindre sa périphérie !

 

 

 

 

En route nous nous arrêtons acheter des beignets pour le petit déjeuné.

Puis une fois à la périphérie, les hommes décident d’aller acheter des sandwichs, ils reviendront avec du jus de quinoa et du jus d’ananas artisanal ! Le couz dit  "je crois pas qu’il conseille ça dans le guide du routard..." C'est probable qu'il le déconseille plûtot !  Mais lui et Aurélien s'accorde à dire que c'est sympa de goûterdes trucs nouveau ! Ils se sont bien trouvés et ça promet pour la suite du séjour !

 

 


Nous sommes heureux de quitter Lima et sa périphérie, qui ressemble à un ensemble mi bidon ville mi déchetterie à ciel ouvert....

 

 

 

Vous retrouverez les suites de nos péripéties péruviennes avec le cousin dans le prochain épisode !

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload