© 2023 par Tiliky-trip . Créé avec Wix.com

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux en cliquant directement sur les petites icônes.

  • b-facebook
  • @tiliky_trip

Ouros et Amantani, les îles du bonheur sur le lac Titicaca

12/11/2018

Ouros et Amantani, les îles du bonheur sur le lac Titicaca

 

Jeudi 20/9

 

Nous voilà donc arrivé au Pérou ! Les formalités seront très facile encore une fois, et ici aussi aucun contrôle du véhicule. Nous nous rendons dans la première ville frontalière parce que nous devons y trouver notre assurance voiture. Effectivement jusqu'à présent nous étions assuré pour le Mercosur chez Waves logistique, assurance que nous avions souscrit pour un an, mais malheureusement le Pérou ne fait pas partie du Mercosur. Nous savons grâce à nos amis Croods qui sont passés là il y a quelques jours où trouver une agence. Cette première ville s'avérera très compliquée à traverser ! ce qui est compliqué c'est qu'une manifestation à lieux et que nous sommes déviés par des rues étroites, et que nous finissons même par des rues fermées... Nous devons donc faire demi tour dans des rues étroites, nous constatons que non seulement les rues sont étroites mais qu'ils ont eu la bonne idée de placer des poteaux sur les côtés, pour réduire encore l'espace, et souvent au niveau des carrefours ! Nous aurons donc droit à vingt minutes de sueurs avant d'atteindre la place principale.

 

Aurélien file avec Liloane à la quête de l'assurance, mais avant il doit trouver des soles péruviennes. Par chance tout se trouve sur la même place et finalement en une demi-heure il fait toutes les formalités ! L'assurance pour un mois nous coûtera donc 20 euros en équivalent soles. Nous filons ensuite direction les berges du lac Titicaca, sur maps.me je vois des dizaines de sites archéologiques indiqués jusqu'à Puno la première grande ville. Nous ne les ferons pas tous et nous décidons donc de suivre les avis d'Ioverlander ! Nous commencerons par nous arrêter visiter le site archéologique Meja Inca totalement libre d'accès au bord du lac.

Le site est taillé dans la pierre et semble former des tribunes, malheureusement aucun panneau explicatif. Le site est pourtant majestueux et nous sommes seul à en profiter.  Nous resterons donc là pour manger. Aurélien partira visiter le site avec les deux garçons pendant que je prépare à manger dans le van. Liloane elle est partie s'allonger, elle s'est endormie... Elle ne se plaint de rien et ça ne lui ressemble pas vraiment.

 

 

 

 

Nous reprenons ensuite la route direction Puno. En chemin nous nous arrêtons sur une plage bondée, il y a plein de mini bus et de nombreuses personnes qui se baignent toutes habillées dans l'eau ! C'est très festif et nous constatons qu'il y a déjà beaucoup de déchets et de bouteilles, sur Ioverlander. Il était mentionné quelques grottes sympa, aujourd'hui c'est les toilettes de ce rassemblement ! Nous ne nous y attarderons donc pas.

 

Nous reprenons donc la route direction un autre site, archéologique cette fois, Amaru Muru connu pour sa porte.

 

En arrivant nous constatons qu'ici il y a foule ! Un groupe d’étudiant en sortie ! Nous apprenons d'ailleurs que c'est la semaine de sortie scolaire officielle et qu'il y aura des groupes d'enfants de tout les côtés ces prochains jours ! Nous découvrons également un groupe très particulier... une quinzaine de femmes avec un chaman qui fait un rituel devant la fameuse porte et propose des feuilles à mâcher à ses clientes ! Drôle de petit manège qui nous permet aussi de sensibiliser les enfants sur des pratiques déviantes du tourisme. Et notamment sur le fait, que nous ne goûterons pas à se genre de substances.

Le plus drôle finalement c'est que le manège du chaman est aussi une curiosité pour les étudiants locaux qui se demandent bien ce que c'est que ce rituel qu'eux-même ne connaissent pas ! Nous laissons tout ce petit monde pour aller sur les traces incas dans ce site qui servait de point stratégique de surveillance à ce peuple.

 

Nous apprécions les étranges formations rocheuses, ainsi que la vue à 360 sur la vallée d'un côté et le lac de l'autre.

Nous découvrons des escaliers anciens dont certains sont taillés à même la pierre.

 

Le décor est magique et nous en profitons tranquillement !

 

 

Bon nous constatons quand même que les étudiants sont laissés sans surveillance de la part des adultes et qu'ils se lancent dans une série de selfie dangereux au dessus des formations rocheuses.

 

 

 

 

 

 

Nous visiterons tout le site puis les enfants insistent pour aller vers le mirador le plus haut. je ne suis pas vraiment tranquille et nous ne nous y attarderons pas.

 

Pendant que banana nous attend sagement tout en bas !

Finalement tout les groupes finissent par quitter le site et nous pouvons enfin apprécier la fameuse porte ! Ici aussi pas de panneau, nous ne connaîtrons pas exactement sa signification mais nous la trouvons majestueuse.

 

Nous nous offrons une petite pause avant de reprendre la route direction Puno !

 

 

 

 

 

Nous quittons donc le dernier site archéologique direction Puno. Nous avons repéré un point Ioverlander à la sortie de la ville au bord du lac d'où il serait possible de partir pour aller voir les fameuses îles Ouros, les îles flottantes construites en totora sur lesquels vivaient avant toute une population. Aujourd'hui les techniques ancestrales ont servi à reconstruire un immense village flottant au large de Puno, pour le tourisme.

 

Nous avons envie d'un peu plus d’authenticité, nous avons découvert sur Ioverlander plusieurs points qui annonce des visites de petites îles plus authentiques et moins touristiques.

 

Nous arrivons à Puno en fin de soirée, et après avoir fait le plein d'essence et quelques courses, nous nous rendons compte que la nuit ne va pas tarder à tomber. Malheureusement, le point indiqué il y a une année comme dans un village  à la sortie de la ville, est en fait maintenant dans une partie de la ville, l'extension rapide de la ville est frappante. Nous ne nous voyons pas du tout dormir là. Plusieurs warning font été de véhicule braquer dans la ville, même la journée. Nous reprenons donc la route pour quitter la ville direction une petite péninsule. Mais à 17h le trafic est chaotique et nous mettrons plus d'une heure à sortir de la ville ! D'autant plus que maps.me nous envoie dans des rues pentues et la ville est en escalier du coup certaines rues nous mène directement face à des escaliers ! Nous aurons de grosses sueurs encore ici, et finalement nous comprennons mieux pourquoi nombre de voyageurs que nous avons croisé nous ont dit qu'ils ont perdu leur rétroviseur au Pérou.

Finalement nous arrivons à quitter la ville alors qu'il fait nuit noir, nous espérons trouver un coin sécurisé pour dormir, je repère une station essence, mais nous avons une vingtaine de kilomètres à parcourir et ils nous paraissent interminable. Nous arrivons à la station essence à 18h et même si il est encore tôt, nous refusons d'aller plus loin avec la nuit noire. Le pompiste hésite, pour lui nous serions mieux à la péninsule, mais nous lui expliquons que les enfants sont fatigué et finalement il accepte. Nous sommes soulagé et nous pourrons dormir tranquillement ici. Et après toutes les activités de la journée, nous sommes nous aussi ko. Nous serons donc tous couché à 20h.

 

Et du coup à 5 heures nous sommes debout, et à 6h nous reprenons la route après avoir laissé un boire boire au pompiste. Nous partons direction la péninsule, et après un trentaine de kilomètre, alors que nous traversons un petit village, nous découvrons le camion des croods et Alain qui boit son café ! Nous nous arrêtons donc et après un petit café nous leur proposons d'aller visiter les îles ouros ensemble, nous avons repéré le même point Ioverlander ! Nous filons donc pendant qu'Alain fait chauffer son camion pour réserver un bateau !


Malheureusement alors que nous arrivons un peu avant 8h, le responsable nous annonce qu'un groupe est arrivé avant nous et qu'ils viennent d'embarquer sur son plus gros bateau.

 

 

 

Nous attendons donc les Croods pour leur annoncer la mauvaises nouvelle, mais finalement ne les voyant pas venir nous décidons d'aller voir le village suivant, nous nous retrouvons alors dans un cul de sac étroit et il nous faudra plusieurs manœuvres pour faire demi-tour.

 

Il y a une petite supérette et je pars me renseigner auprès de la gérante ! Elle veut vraiment nous aider, mais elle nous trouve un ami dont les tarifs sont deux fois plus élevé que le mec que nous avons vu avant. Nous décidons de retourner au premier coin pour voir si les croods sont arrivés quand on tombe nez à nez sur eux ! Aurélien fait de grand signe à Alain pour qu'il ne s'engage pas dans le village avec son camion !

 

Finalement en retournant sur le point suivant, comme par magie, un bateau pourrait nous emmener sur les îles au premier tarif. Nous avons 30 minutes pour préparer les affaires ! Nous préparons très vite un casse-croûte et nous embarquons lunettes, casquettes et crème solaire dans un sac avant de filer rejoindre le ponton !

 

Les enfants sont trop content d'avoir retrouver leurs copains même si finalement ça faisait pas très longtemps !

 

Le bateau à moteur bénéficie de sièges sur sont toit, et avec le ciel bleu nous ne résistons pas à l'envie d'aller nous y installer et de profiter de la traversée qui durera bien 30 minutes ! Le ciel est bleu, mais il y a un peu de vent et mine de rien à 4000 m nous apprécions nos petits pull !

 

Nous arrivons enfin sur les îles, nous sommes accueillis avec de grands sourires et tout le monde et à notre petit soin, peut-être même un peu trop... Nous comprenons assez vite que le tourisme est aujourd'hui leur seul revenu et que tous ici doivent être souriants, avenants pour pouvoir faire durer l'activité.

Le chef du village nous explique alors le fonctionnement de l'île. Il nous explique que 3 familles vivent sur l'île, et qu'ils vivent principalement du tourisme.

Il nous explique également comment est construite l'île, ainsi que leur maison à l'aide de la fameuse totora. Nous apprenons même qu'il peuvent la déplacer si ils venaient à plus s'entendre avec leur voisin ! Bon ils sont quand même à plusieurs dizaines de minutes à la rame ! Mais aussi qu'ils n'ont pas de passeport et qu'il doivent donc faire attention de ne pas traversé la frontière avec la Bolivie qui divise le lac en deux !  Il nous explique également qu'ils utilisent encore la pêche et la chasse pour se nourrir.

Nous découvrons alors l’artisanat local et notamment la signification de ce mobile, qui représente les invités d’un mariage...

 

Nous sommes ensuite invités à découvrir les maisons.

Nous découvrons qu’ils n’ont a pas de mobilier et qu’ils dorment à même le sol avec quelques couvertures ! Mais que par contre ils ont la télévision !
 

 

 

Nous avons ensuite le droit d’explorer l’île et de découvrir l’artisanat. Ainsi que les enfants et les animaux qui vivent en toutes libertés sur l’île.
 

Nous sommes amusés par cette petite fille qui se lave les cheveux toute seule dans une bassine. Ici les enfants sont autonomes très jeune.

 

 

Et oui clairement ici, les bébés ne vivent pas dans le même monde aseptisé que nous trouvons en Europe.

Et il se contente de peu, comme ce petit garçon qui mangera un petit poisson séché et deux pommes de terres pour son petit déjeuner.

 

Les enfants adorent l'artisanat local, avec toutes ces couleurs vives.

 

 

 

 

La visite est sympathique et le chef nous propose ensuite de finir par un tour de barque. Nous ferons le tour de l’île. C’est hyper physique et nous plaignons le chef qui rame tout seul.
 

 

 

 

 

 

Liloane a un gros coup de barre comme la veille ! Je commence à m’inquiéter et je me demande si elle ne commencerais pas à ne plus supporter l’altitude. Nous aimerions encore visiter une île le lendemain. Mais ensuite nous reprendrons la route  direction la côte. Ça fait un mois que nous sommes à plus de 3000 mètres et nos organismes commencent à être fatigués !
 

 

Nous regagnons l’île avant d’être remercié par le chef qui nous raccompagne jusqu’à notre bateau !

 

 

 

 

 

 

 

Nous profiterons de la traversée pour faire un casse-croûte.

 

En arrivant sur la péninsule nous constatons que la plage a été envahie par les écoles et que nos véhicules sont encadrés par des minibus ! Nous filons donc de là, les hommes ont repéré une place de jeux aux bord du lac.

 

 

 

 

 

 

J'avoue que de loin j'ai bien cru qu'il était collé à banana !

Nous nous retrouvons sur la place de jeux à seulement quelques kilomètres. Nous sommes alors seul mais très vite nous nous retrouvons avec deux bus scolaire qui débarquent ! Nous nous retrouvons envahis par les élèves qui nous posent plein de questions ! Nous aurons le droit à un interview filmé par un professeur ainsi qu’une cinquantaine de selfie avec les enfants... qui malgré leur âges entre 8 et 10 ans ont tous un téléphone portable ! Ils ne me croient d’ailleurs pas quand je leur dis que même notre fils de 10 ans n’a pas de portable !

Après une heure d’agitation, nous passerons finalement une nuit calme ici.

 

Le lendemain au Réveil, nous observons des pêcheurs qui débarquent, Titouane et Kynan partent donc pour voir ce qu'ils ramènent.

Nous finirons donc par acheter des poissons à faire en friture pour le soir.

Nous partons ensuite de l’autre côté de la péninsule. Un bus taxi relie l’île Amantani, que nous voulons visiter, tout les matins ! Nous arrivons quelques minutes avant sont départ ! Nous préparons rapidement les affaires pour partir en expédition sur l’île !

Alors que nous nous installons dans le bateau nous assistons amusé à l’arrivée d’un cortège de mariage ! Le bateau est déjà bien plein et nous nous inquiétons de les voir monter ! Mais nous apprenons qu’ils ont leur propre bateau !

 

La traversée est rapide et nous atteignons vite l’île !

 

 

Nous observons les passagers décharger toute leur cargaison puis nous descendons à notre tour.

 

 

 

 

 

Les gens sont hyper accueillant et très souriant ! Ils nous avertissent que nous pouvons manger dans un restaurant sur la place ! Nous décidons d’y passer pour nous en assurer avant de monter au mirador.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous grimpons en compagnie des habitants jusque sur la place. Nous y découvrons une vieille petite église.

 

Puis nous allons réserver le restaurant et chose qui ne sera pas coutumière, la responsable nous demandera de régler le repas en avance ! En nous expliquant qu’elle doit aller acheter le fromage ! Nous lui réglons donc les menus avant de partir au mirador !

 

 

Ça ne monte pas très haut mais les enfants sont vite fatigués ! Nous arrivons tout juste à les motiver ! Nous arrivons vers une statue à la Pachamama et nous découvrons une petite mamie qui parle à peine espagnol, et qui vend son artisanat ! Et pour le coup vraiment pas cher ! Elle a fait l’effort de monter jusqu’ici parce qu’elle nous a vu arriver avec le bateau ! Nous achèterons donc quelques souvenirs pour les enfants !

 

Puis nous poursuivons la route... nous observons une petite mamie marcher dans les champs ! Nous la découvrons ensuite quelques mètres plus loin le long d’un muret. Elle vend des chocolats ! Quasiment deux fois plus cher que dans le restaurant mais pour l’effort et parce que nous sommes les seuls touristes, nous lui achetons une petite barre de chocolat.

 

 

Alors que le premier mirador est à droite et le second à gauche, l’équipe des enfants commencent à faiblir ! Nous partirons donc nous les mamans avec Kynan qui veut venir vers le mirador de droite pour faire quelques photos pendant que les autres décident d’aller nous attendre à celui de gauche.
 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les points de vues sur le lac sont splendide et nous pouvons y observer les différents villages ! Nous découvrons des vieux stades de football. Et au sommet d’ancien lieu de culte de la culture inca.

 

 

 

Nous redescendons ensuite au restaurant. Les enfants retrouvent alors de l’énergie à l’idée de manger !

 

Nous aurons une grande tablée qui nous attends. Nous découvrons la cuisine de l’île ! La soupe de quinoa, puis le repas et le fameux fromage...

 

 

 

 

 

 

... tout est excellent jusqu’au dessert et là nous sommes tous d’accord ! C’est immangeable ! Une espèce de soupe épaisse vert caca d’oie à l’abricot, chaude en plus !
 

Je suis fascinée par la petite cuisine du restaurant ! et je trouve admirable de préparer une tablée de 10 dans ces conditions !

Nous finirons donc notre visite de l’île sur cette note ! Puis nous reprenons un bateau direction la péninsule.
 

 

 

 

 

 

 

 

Après le dessert du midi, j'apprends que les Croods adorent la tarte au citron et vu que c'est un peu ma spécialité ! je leur propose d'en faire une.... et vu que nous avons plein de bras nous nous lancerons même dans une meringue italienne !

Et voilà tout est possible, avec beaucoup d'huile de coude  ! Notre première tarte au citron meringuée made in van !

 

Nous passerons la nuit tranquillement la !

Au réveil les enfants n’ont pas vraiment envie de quitter leur copains ! Mais nous devons arriver en équateur dans deux semaines et il reste encore beaucoup de kilomètres. Nous avons donc décidé de partir direction Arequipa aujourd’hui.

Nous serons rejoins ce matin par deux petites filles qui semblent être laissés livrées à elle même. La grande nous dira que sa maman est  partie travailler à Juliaca et qu’elle ne veut plus revenir... ça me fend le cœur... nous ne savons pas bien qui s’occupent d’elle maintenant peut-être leur grand-père.


 

Nous offrons le petit ange que Lenghrin, notre ami chilien avait offert à Liloane, symboliquement nous espérons que ça pourra l'aider...

 

 

 

 

 

Nous quittons donc les abords du lac Titicaca que nous avons adoré !

 

Vous trouverez la suite de nos aventures au Pérou dans le prochain épisode....

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload