© 2023 par Tiliky-trip . Créé avec Wix.com

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux en cliquant directement sur les petites icônes.

  • b-facebook
  • @tiliky_trip

San Cristobal - notre coup de cœur snorkeling !

02/12/2018

San Cristobal - notre coup de cœur snorkeling !

Partie 1 - Isla San Cristobal - 6J/5N

13/11/2018 Nous sommes réveillés à 5h30 pour finir les affaires et terminer de ranger banana que nous laissons en storage pour plusieurs jours. Nous sommes bizarrement pas stressés et les enfants sont calmes et impatients de porter leur sacs à dos ! Ça tombe bien parce que nous allons être un peu chargé ! Nous avons notamment deux sac avec des courses et notre seul stress c’est de savoir si nous pourrons les emmener aux Galápagos sans soucis.

 

 


Nous quittons donc banana à 6h20 et à 6h35 nous voilà déjà à l’aéroport quasi désert! Nous avons pris bien de l’avance pour notre vol qui est prévu au décollage à 10h40. Nous passons donc tranquillement les contrôles des bagages qui sont scannés puis scellés , nous payons aussi la taxe d’entrée aux Galápagos, 20 $ par personne, enfants compris... avant de faire notre enregistrement.

Nous passons ensuite les contrôles migratoires et de sécurité avant de nous retrouver dans une petite salle d’attente. Nous profitons du wifi pour appeler nos familles... nous ne savons jamais si des fois l’avion se crache qu’ils sachent que nous les aimons... nous en profitons aussi pour faire une petite devinette à propos de notre destination sur notre page Facebook ! Et d’entrée de jeux les réponses sont tellement surprenantes que le jeux nous amuse beaucoup !

Et puis voila que l’avion a un peu de retard... mais rien de bien grave ! Nous décollerons avec seulement vingt minutes de retard. Dans l’avion je met mon sac à main à mes pieds et le petit me dit : « maman si tu veux pas te faire piquer tes affaires du devrais le garder sur tes genoux » je souris mais et je me retiens de lui répondre, "t’inquiète pas mon amour il n’y a pas de petit péruvien dans les avions pour les Galápagos !" (En référence au gang qui sévit dans les bus à lima : de petits enfants passent sous les sièges pour découper les sacs à dos des touristes et tout vider par le bas). Le vol est très rapide et nous aurons tout juste le temps de faire une petite sieste que nous atterrissons déjà ! Nous sommes impressionnés par les pierres volcaniques qui contraste avec le sable blanc...

 

 

L’aéroport est minuscule et nous avons un guichet spécial "extranjeros" où nous devons payer l’entrée au parc national : 100 $ par adulte et 50$ pour les enfants... et oui les Galápagos c’est un budget ! Et pour rentabiliser le prix d’entrée (en sachant que nous pourrons probablement nous l’offrir qu’une fois dans notre vie ) nous avons décidé de rester 18 jours ! Maintenant nous n’avons qu’à trouver des bons plans pour profiter des îles à moindre coût !

La veille nous avons réservé un hôtel grâce à iOverlander en envoyant un message sur wathsapp et le patron vient nous chercher avec un taxi, service offert. Le top ! Nous arrivons ensuite dans un petit hôtel où nous découvrons ravi un petit appartement avec salon-cuisine- et 2 chambres ! C’est comme une lune de miel pour nous après 10 mois dans banana !!!

Bref nous prenons très vite nos quartiers et après un plat de pâtes vite englouties et une micro sieste. Nous préparons masques et tenues Néoprène : objectif nager avec les Lobos !

Nous allons à la plage la plus proche : la playa man. Et là nous ne sommes pas déçu! Des lobos dorment sur la plage et nous croiserons le gros mâle dans l’eau et plein de poissons multicolores ! L’eau est bien fraîche et nous ne regrettons pas d’avoir pris les combinaisons.

 

 


Nous finissons l’après-midi par laisser les enfants jouer dans le sable. C’est alors que d’adorables bébés lobos se rapprochent des enfants, nous en profitons pour faire une petite série photos souvenirs. Le garde de la plage vient alors nous expliquer que nous ne devons pas rester aussi proche des animaux et que si ils s’approchent de nous, c’est à nous de reculer pour conserver une distance de deux mètres. Il nous donnera dans le même temps pleins d’information concernant les comportements des lobos dans l’eau mais sur terre ainsi que plein d’info sur les plages de l’île !

Nous retournons ensuite à l’hôtel en fin de journée ravis et heureux de notre première visite de l’île. Et malgré la fatigue nous décidons de filer visiter la ville après une petite douche !

Nous sommes curieux de découvrir les tarifs pratiqués en ville. Finalement nous serons plutôt surpris en bien. L’artisanat n’est pas excessif et pour les prix dans les magasins, c'est comparable à la différence qu’on trouverait en France entre la métropole et la Martinique par exemple...

 

 


Après nous être émerveillé devant les animaux du port, nous regagnons notre chambre pour un repas vite fait puis nous filons au lit. Nous sommes rincés et à 20h05 tout le monde dort !

Bilan kilométrique de la journée : 7.44 km


14/11/2018 Couché tôt nous nous réveillerons au chant des coqs à 5h00 du matin. Après un bon petit déjeuné nous organisons les sacs objectifs : nager avec des tortues !

Nous quittons notre petit appartement à 6h20 direction la baie de tijeritas réputées pour ces fonds marins... nous avons quelques kilomètres à pied avant de l’atteindre... les rues sont désertes et le ciel est couvert... nous quittons très vite la petite ville de San Cristobal pour entrer dans la zone de la réserve du parc national des Galápagos. Nous sommes surpris par le sol en pierre de lave noire et la végétation. Les arbres ici manquent de feuilles et le sol est très sec.

 

Nous poursuivons le chemin le long de la côte qui nous emmène d’abord sur la plage de carola, nous y croisons des Lobos et des iguanes.

 

 

 

Nous arrivons ensuite à plusieurs miradors. Qui nous offrent de belles vues sur la ville et l’océan. Nous arrivons enfin dans la petite crique et déjà depuis le haut nous pouvons apercevoir les tortues qui nagent dans l’eau ! Nous sommes impatients de pouvoir nous y baigner et enfilons donc rapidement nos combinaisons!
 

 


Et à 8h30 nous sommes, tous dans l’eau, émerveillés par les dizaines de poissons et les tortues... l’eau est un peu fraîche et nous ne regrettons pas d’avoir pris nos combinaisons ! Nous resterons près de 30 minutes dans l’eau. Nous n’avons pas de photos puisque nous n’avons pas trouvé de solution pour notre go-pro, étanche qui prend l’eau ! Alors les souvenirs seront seulement gravés dans nos mémoires pour cette première sortie snorkeling.

Mais après 30 min dans l’eau fraîche les enfants commencent à avoir froid et ils sortent jouer sur les berges avec les crabes noirs et rouges. Alors qu’avec Aurélien nous replongeons avec les tortues ! Nous croiserons également un immense banc de poisson à queues jaunes que nous suivrons plusieurs minutes.

Nous quittons ce spot bien sympa et il est à peine 10h ! Nous décidons donc de prendre la direction de la Playa de baquerizo à 2,1 km. Nous grimpons d’abord pour atteindre un premier mirador duquel nous pouvons apprécier les fonds turquoises de la playa tirejetas... et même de là haut nous apercevons les tortues...

 

 

Nous empruntons ensuite le chemin qui nous conduit au travers d’un petit bosquet aride entre les pierres de lave jusqu’à la plage. Il faut dire que le petit chemin se transforme très vite en un parcours du combattant au milieu des pierres de plus en plus grandes. Parfois il nous faut aussi enjamber quelques iguanes !

Il fait très chaud et nous regrettons déjà de ne pas avoir pris plus d’eau. Nous arrivons finalement après plus d’une heure de marche sur une plage paradisiaque et surtout déserte ! Kynan remarque d’abord qu’il n’y a pas de lobos ici mais à y regarder de plus près nous découvrons que certains rochers sont en fait des lobos endormis dans les vagues !

 

 


La vie de lobos nous semble d’ailleurs bien agréable ici... entre farniente sur la plage et barbotage dans les eaux turquoises... nous rêvons déjà de nous réincarner en lobos aux Galápagos pour notre prochaine vie !

Alors que nous avions pensé rester une heure sur cette plage, nous y passerons le reste de la journée ! Nous découvrons les fonds marins et pleins de tortues. Une eau plus chaude que dans la baie de tijeretas. Et enfin un sable blanc et fin dans lequel les enfants ne se lasse pas de jouer. Je serais malheureusement terrassée par une violente migraine. Impossible de faire le moindre mouvement sans déclencher de forte nausée. Nous commençons à nous inquiéter surtout pour savoir si je pourrais faire le chemin du retour. Je n’ai qu’une solution il faut que je dorme... je m’allonge donc sous un arbre et il me faudra plus de deux heures au calme pour que cette migraine me laisse tranquille. Aurélien profitera donc tout seul des enfants et du snorkeling cet après-midi.

 

 

Nous quitterons la plage et ses lobos vers 15h. Il nous faut refaire le chemin en sens inverse et jusqu’à l’hôtel c’est pas moins de 3,7km qui nous attendent. Contre toute attente les enfants avancent de bon pied... nous croiserons de nombreux iguanes et même un fou aux pieds bleus ainsi qu’un énorme pélican. De quoi distraire les enfants pendant la marche.
 

Nous arrivons en ville en fin de journée épuisé et un peu assoiffé ! Nous retrouvons rapidement notre petit appartement pour une bonne douche avant d’aller nous promener dans la ville.

Nous recherchons désespérément une coque pour notre GoPro, nous avons un modèle étanche qui prend l'eau....et la camera ne va pas résister à l'eau salée ! Tout le monde nous indique un magasin que nous trouverons difficilement ! Ils ont bien des coques mais malheureusement pas pour notre modèle ! On est trop déçu mais le mec nous propose alors une pochette étanche pour smartphone. On teste et même si c’est pas hyper pratique c’est toujours mieux que rien ! Nous profitons aussi d’être dans le magasin pour découvrir qu’il vendent des masque easybreath de tribord (décathlon) à 150 $ en promo ! Habituellement ils les vendent 250$... mais c’est une très bonne marque nous dit-il !!! A oui la marge aussi !

 

 


Nous ne traînerons pas trop en ville et rentrons bien vite à l’hôtel pour un plat de pâtes et à 20h05 nous sommes tous endormis profondément ! Et oui après 13,10 km de marche et plusieurs heures à nager avec les tortues nous sommes tous k.o !

Bilan kilométrique de la journée : 13.10 km


15/11/2018 Une fois n’est pas coutume nous nous réveillons de nouveau aux aurores... merci le décalage horaire et les coqs ! Nous sommes content et en forme. motivés pour aller découvrir une autre plage de l’île, celle de la loberia.

Nous préparons les sacs mais cette fois avec casse-croûte et 3l d’eau supplémentaire ! La veille nous nous sommes nourris des quelques gâteaux secs que nous avions emmené pensant rentrer en ville à midi. Aujourd’hui nous n’allons pas nous faire avoir et partons donc bien chargé pour pouvoir survivre à une journée de marche et de plage.

Mais quand nous sortons de la chambre nous découvrons qu’il pleut un peu. Le patron de l’hôtel nous dit que ça ne va pas durer plus d’une heure. Nous nous mettons donc en route direction la loberia à 3,6 km.

 

 


Finalement le temps étant mitigé et un petit problème de compréhension de carte plus tard nous arrivons jusqu’au mirador las negritas, d’où nous pouvons observer des frégates, en chemin nous avons aussi croisé de nombreux iguanes.
 

 


Nous repartons ensuite direction la plage et nous nous arrêtons en chemin vers une piscine naturelle. Nous profitons de faire une petite sieste pendant que les enfants jouent dans l’eau. Nous repartons ensuite vers la plage à deux cents mètres à peine pour une petite pause casse-croûte ! Bon nous avouons que pour des questions d’économie nous tournerons ces prochains temps au sandwich pain- thon ! Pas forcément hyper diététique mais vu que nous marchons pas mal nous éliminons !

Nous faisons ensuite un peu de snorkeling et nous découvrons plusieurs tortues ainsi que des lobos qui jouent dans l’eau au bord de la plage. Nous sommes impressionnés de voir que les enfants n’ont pas peur ! Mais malgré les combinaisons ils ont vite froid. Nous faisons donc des sessions de 30 minutes et les enfants profitent de jouer dans le sable.

 

 

Nous nagerons avec des tortues, des lobos et même un serpent ! Et en plus nous avons maintenant la GoPro dans sa pochette ce qui nous permet d’immortaliser ces moments magiques ! L’eau est en plus super claire ici ! Nous sommes vraiment trop content !
 

 

Pour rentrer nous faisons nos flemmards et décidons de prendre un taxi qui nous dépose directement devant l’hôtel. Nous en profitons pour lui poser des questions sur la plage de chino à 50 km à l’est de l’île. Il nous explique qu’on ne peut pas s’y baigner mais quel est jolie et que pour 60$ il peut nous conduire à la lagune El junco, au centre d’élevage de tortues et à la plage pour une durée de 4-5h. Nous réfléchissons, il ne fait pas très beau et nous n’avons pas spécialement envie de monter dans les nuages et surtout nous avons trop envie de faire du snorkeling ! Et pour l’instant nous ne nous voyons pas lézarder sur une plage et ne pas pouvoir y faire du snorkeling.

De retour à l’hôtel, nous profitons d’une bonne douche avant d’aller nous promener en ville. Mais alors que nous allions sortir, la gérante de l’hôtel nous parle de Léon dormido, une roche que nous avons pu apercevoir depuis la plage la veille. Elle nous explique que nous pouvons y voir des requins marteau et là forcément ça fait un peu rêver les enfants !

Nous décidons donc de profiter de la ballade pour aller nous renseigner. Nous nous arrêtons à l’agence chalo tours qui proposent des excursions pour le kicker rock. Il nous explique qu’il a son propre bateau. Que l’excursion dure 6 heures avec repas compris. Arrêt sur une plage de mangrove pour voir des bébés requins puis ensuite deux snorkeling de 40 min dans deux sites différents au kicker. Le programme a l’air sympa et le coût un peu moins... 100$ par personne ! A ce prix là nous aimerions être certain de voir des requins marteau. Il nous explique alors que c’est quasiment certains et que les gens qui ne les voient pas c’est surtout parce qu’ils ne suivent pas d’assez prêt le guide. Devant notre hésitation il acceptera de baisser ses prix et nous fait un proposition à 90 $ par adulte et pour Titouane et de payer seulement 50$ pour chaque petit. C’est quand même un budget de 370$ et nous décidons d’y réfléchir... C’est surtout que nous ne savons pas comment les enfants vont réagir d’être en mer avec des vagues... c’est un gros budget si ils décident de pas descendre du bateau. Et puis ça fait 2 jours que nous faisons du snorkeling, et même si nous trouvons qu’ils se débrouillent bien... ils ne sont pas hyper à l’aise dans l’eau. C’est peut-être un peu prématuré comme sortie.

 

 


Nous ferons un petit tour en ville, et nous en profiterons pour acheter nos billets chez viamar, une officine que m’a conseillé la dame de notre hôtel, nous serons agréablement surpris des prix ! Elle nous propose d’entrée de jeux demi tarifs pour les enfants ! Nous n’aurons même pas besoin de négocier. Nous nous arrêtons ensuite pour acheter le pain pour le petit déjeuner avant de rebrousser chemin et de retrouver notre hôtel.

Bilan kilométrique de la journée : 13.94 km


16/11/2018 au réveil les enfants n’ont en tête que les requins marteau ! Ils veulent absolument savoir si nous pourrions y aller. Nous décidons donc de commencer la journée en retournant vers l’agence pour avoir plus de renseignements. Et là c’est pas le patron de l’agence mais le naturaliste qui accompagne les sortie et le discours est déjà beaucoup plus mitigé ... pour lui il n’y a pas de garantie de voir des requins à cause des courants chauds mais aussi en fonction de la visibilité. Il y a des jours où la visibilité est d’à peine 3 mètres donc en snorkeling c’est pas évident de voir les requins marteau. Il nous explique que c’est plus sûr en plongée. Du coup nous lui disons que nous allons y réfléchir et à ce moment il comprend que nous ne faisons pas partie du groupe de la matinée... et qu’il a fait une boulette !

Les enfants sont déçus mais ils arrivent à comprendre que nous ne pourrons pas tout faire et que mieux vaut garder nos économies pour faire los tuneles sur Isabela où il est certain de voir des requins même si ce n’est pas des requins marteau !

Du coup les enfants nous disent : bon mais du coup on va voir les tortues à Playa chino ? Euh non plus ! Il fait chaud mais le ciel est couvert. Et nous aimerions retourner au spot de snorkeling de tijeretas. Les enfants sont d’accord à la seul condition qu’on aille aussi à la playa baquerizo ! Bon si ils sont motivés pour refaire tous ces kilomètres pourquoi pas !

Nous prenons donc pour commencer la direction de tijeretas, mais avant nous faisons un petit tour par le centre d’interprétation qui nous permet de découvrir les îles et leur contraintes. Et notamment la logistique de l’eau, et de l’énergie.

Nous arrivons ensuite à tijeretas mais il y trop de vague et elles ont l’air violentes ! Elles viennent se fracasser sur le ponton et c’est tout juste si l’on peut voir le fond.

 

 

Nous poursuivons donc jusqu’à baquerizo mais ici aussi trop vague pour le snorkeling mais les enfants jouent dans le sable. Pendant que nous nous reposons à l’ombre d’un arbre profitant de la plage déserte pour nous tout seul !
 

 


Peut avant midi alors que nous sommes en plein casse-croûte, un couple arrive sur la plage et vient vers nous. La jeune femme nous demande alors si ils peuvent s’installer à l’ombre juste dernière nous ! Aurélien s’en remettra pas ! Une immense plage déserte et la nana vient de coller derrière nous ! De mon côté je ne me voyais pas lui dire "non, c’est notre arbre !", même si c'est vrai que nous avons un peu l'impression d'être chez nous ici !

Bref sur ce j’essaierais de faire un peu de snorkeling entre deux trois grosses vagues. Mais il y a beaucoup trop de sable et et la visibilité est nulle. Je ressors donc vite fait de l’eau.

Aurélien propose qu’on rentre par tirejetas en milieu d’après-midi mais il y toujours trop de vague. Nous finissons donc par un arrêt à playa carola. Il y a beaucoup de monde et c’est un peu étrange après avoir passer la journée quasiment seul sur l’autre plage. Ici il y a quelques vagues aussi mais beaucoup moins fortes nous décidons donc de faire un petit snorkeling avec les lobos. Mais avec les vagues les eaux sont aussi bien chargées. La visibilité est mauvaise. Nous ne resterons que 30 minutes dans l’eau avant de continuer notre chemin jusqu’à l’hôtel.

 

 


Nous prenons la décision de retourner le lendemain à la loberia pour notre dernier jour sur l’île, notamment parce que nous avons adoré y nager avec des lobos.

Bilan kilométrique de la journée : 15.20 km


17/11 Au réveil toujours aussi matinal, 6h tout le monde est debout ! Nous décidons d’aller en ville pour acheter du pain pour les casse-croûte mais aussi de la crème solaire ! Ici le soleil est traître... même avec de la crème et les nuages nous attrapons des coups de soleil ! Je me demande donc si la crème achetée à Guayaquil est vraiment efficace! Nous nous arrêtons donc à la pharmacie pour acheter un nouveau tube !

Nous prenons ensuite un taxi pour aller passer la matinée dans la piscine naturelle des enfants ! Il y a beaucoup de vague est nous attendons tranquillement que l’océan se calme un peu.

 

 


L’après-midi baignade au programme. Nous décidons de tous enfiler les combinaisons mais Kynan refuse ! Il dit que ça l’irrite ! L’eau n’étant pas si froide nous acceptons ! Nous avions juste oublié que cette dernière l’aide à flotter... et une chose en entraînant une autre... tout va très vite se compliquer dans l’eau.

Nous sommes les cinq dans l’eau quand Aurélien aperçoit une tortue et nous commençons à la suivre... avec Kynan nous sommes un peu à la traîne et c’est à ce moment qu’il me dit j’ai de l’eau dans le masque ! Et alors que je n’ai pas pied, je prends la décision très stupide de lui enlever le masque ! Et là entre Kynan qui ne flotte pas, et les efforts que je dois faire pour le maintenir hors de l’eau... je commence à m’épuiser! Je cherche Aurélien du regard, il est à 50 mètres la tête dans l’eau... le rivage est lui aussi à un peu plus de 50 mètres... j’hésite entre prendre Kynan sous les bras et retourner à la nage mais le petit se met à paniquer et à se débattre ! Je décide à bout de souffle de lui remettre le masque de force ... Kynan risque la noyade et moi aussi ... et j’essaie de garder mon calme tant bien que mal... et pour rien arrangé au moment où je me débat pour lui remettre son masque en me maintenant à la surface à la force de mes jambes... Kynan se débat et crie j’ai perdu ma chaussure ! Bon la clairement la chaussure je m’en moque... le masque enfilé Kynan ne risque déjà plus de boire la tasse... je récupère donc mon souffle et commence à le ramener au bord... au même moment Aurélien arrive comme une fleur me disant vous avez vu la tortue !!! Je vous cache pas que j’ai hurlé un peu... pour évacuer le stress de la situation !! et un peu bête je me rend compte qu’en faite j’ai déjà pied!

Oui effectivement la plage était à 50 mètres mais nous avions pied sur quarante... je m’en veux beaucoup pour se manque de lucidité... mais ça nous a permis de nous rappeler qu’on est jamais à l’abri d’un accident, qu’on est toujours plus intelligent après et surtout les erreurs à ne plus commettre ! Clairement nous étions sur un mode tranquillo mais dorénavant on va faire plus attention.

En attendant j’ai besoin de souffler et je raccompagne Kynan sur la plage qui n’a qu’une seule idée en tête : il refuse de retourner dans l’eau sans sa chaussure ! Aurélien repart donc à sa recherche mais revient bredouille quelques minutes plus tard en me disant que vu comme la chaussure est légère et avec les courants qu’il est impossible de la retrouver... mais vu que ça me contrarie un peu, il me propose qu’on retourne la chercher ensemble. Me souvenant que nous avons été en difficulté dans la première poche d’eau profonde avec du sable au fond, je pars méthodiquement depuis le côte gauche de la plage...

Et miracle après un aller, je retrouve la chaussure au fond de l’eau au retour ! Je plonge donc pour la récupérer ! Finalement plus facilement que ce que j’aurais pensé ! Et je ramène toute contente sa chaussure à Kynan !

Il ne voudra tout de même pas retourner dans l’eau et on ne le force pas ! On retournera seulement avec Liloane nager avec les tortues et les Lobos !

 

En milieu d’après-midi nous retournons à l’hôtel en taxi, afin de préparer nos affaires pour le lendemain ! Nous allons prendre le bateau très tôt à 7h et nous avons rendez-vous directement au port à 6h30. Nous avons finalement assez vite préparé nos affaires et nous aurons même le temps d’aller nous promener en ville! Aurélien en discutant avec une dame d’une boutique, qui lui demande comment il a appris à parler si bien espagnol, lui explique que nous faisons le tour de l’Amérique du sud ! Et là elle lui répond : « ah vous avez un yacht privé... » euh la comment dire... non ! Et on avoue celle là on nous l’avait jamais faite !

 

 

Le soir nous nous couchons tôt, enfin après un petit apéro sur le balcon ! 

 

 

et avec nos péripéties dans l’eau de l’après-midi j’aurais un peu de mal à trouver le sommeil...malgré le rhum-coca !

Bilan kilométrique de la journée : 9.06 km

Vous retrouverez la suite de nos aventures aux Galápagos dans le prochain article !



 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload