© 2023 par Tiliky-trip . Créé avec Wix.com

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux en cliquant directement sur les petites icônes.

  • b-facebook
  • @tiliky_trip

Santa Cruz- Et sa plage paradisiaque...

02/12/2018


Santa Cruz- Et sa plage paradisiaque...


Galápagos partie 2 - isla Santa Cruz - 4J/3N

18/11/2018 Réveil un peu difficile à 5h du matin. Nous n’avons pas très bien dormi et nous devons finir de ranger les sacs et surtout nettoyer toutes les combinaisons Néoprène. Il y a un contrôle des bagages, et il paraît qu’ils sont assez sévère avec le sable et la terre sur les chaussures ! Nous devons donc y arriver à 6h30 pour un départ à 7h ! Nous quittons donc très vite l’appartement ! Les enfants ont faim et ils décident de manger alors que moi personnellement j’opte pour le jeûne avant de monter dans le bateau.

Nos copains les croods, nous ont avertis qu’ils ont vomit une paire de fois durant chaque trajet, nous redoutons donc du coup beaucoup ce premier trajet en bateau ! Mais sur les conseils d’Alain nous sommes prêts : lingettes, mouchoirs et bonbons à la menthe sont placés stratégiquement pour être à portée de main.

Finalement nous passerons tout les contrôles sans problème ils ouvrent tout juste les sacs et nous attendons ensuite sur le pont. La sympathique patronne de viamar nous fera monter en premier sur le bateau pour que nous puissions avoir les meilleures places à l’air libre ! Il paraît que ça limite les nausées ! Nous avons plus qu’à croiser les doigts !

 

La vérité c’est qu’avant même de sortir du port nous comprenons que ça va secouer ! Le bateau prend les vagues de plein fouet et nous sommes secoués de tout les côtés ! Les deux grands s’endorment assez vite alors que Kynan nous réclame à manger ! Nous lui proposons une sucette et après cinq minutes il passe de toutes les couleurs du vert au blanc ! Nous demandons un petit sac... mais finalement il s’endort sur la banquette.
 

 Le trajet nous paraît interminable et on est content quand on aperçoit enfin Santa Cruz au large ! Après 2h de bateau nous sommes soulagé de descendre et de retrouver la terre ferme ! Nous sommes à peine sur la passerelle que nous observons un bébé requin pointe noire nager dans l’eau ! Ça ne peut qu’annoncer de super sortie snorkeling ! Nous sommes déjà impatient.
 

 

Mais pour le moment le ciel est chargé de nuages et il semblerait qu’il ne va pas tarder à pleuvoir. Je reste donc au port, avec les bagages et les deux petits, pendant qu'Aurélien part avec Titouane chercher un hôtel !

Il revient après 20 minutes bredouille, il a fait une première rue et soit ils n'ont pas de chambre avec cuisine, et même pas de cuisine commune. Et quand il y a une cuisine, les prix sont rédhibitoires jusqu’à 160 dollars pour 2 chambres ! Je précise donc à Aurélien les hôtels bon marché sur maps.me et il repart en quête. Il reviendra 20 minutes plus tard avec 2 proposition : soit une chambre 3 lits- et une cuisine commune avec une immense terrasse ou alors un petit appartement en fond de cour avec cuisine privée mais sans fenêtre à l’extérieur, seule une fenêtre donne sur la cour. Les deux sont négocié au même prix 70$ par nuit.

Et personne n’est d’accord, les deux petits veulent l’hôtel et Titouane l’appartement en fond de cour... Nous décidons d’aller vers l’appartement, et au même moment une petite mamie nous interpelle dans la rue ! Elle nous dit qu’elle a un hôtel juste à côté et qu’elle a un appartement : nous visitons et nous découvrons un petit appartement rustique avec 1 chambre (3couchages) et une salle de vie avec cuisine et deux lits simples. Et elle nous propose 50 $ la nuit et Aurélien en voulant négocié à quarante... y cinco n’aura pas le temps de finir que la mamie lui dira en entendant quarante... ok pour 40$. Bon en bien affaire conclue !

 

 


Aurélien ira finalement remercier les autres hôtels pour leur proposition pendant que de notre côté nous nous installons déjà ! Il est onze heure et les enfants ont faim ! Nous faisons donc chauffer l’eau et préparons une bonne plâtrée de pâtes...oui oui pour changer !

Et nous sommes un peu fatigués par le réveil, le trajet en bateau mais aussi les derniers kilomètres parcourus sur San Cristobal. Du coup nous décidons de faire une pause dans les activités aquatiques. Et d’aller Visiter le centre Darwin. Nous y passerons près de 2heures ! Les enfants adorent lire les panneaux, surtout maintenant qu’ils comprennent parfaitement l’espagnol !

 

Nous apprendrons les conséquences de la venue de l’homme sur les îles et notamment les conséquences désastreuses pour la survie des tortues. L’arrivée des chiens, rats et chèvres sont notamment à l’origine de la disparition de certaines espèces de tortues. Et notamment du mythique Georges, a qui les scientifiques ont cherché sur la terre entière une femelle pendant quarante ans, et qui l'ont vu mourir ici, lui le dernier spécimen de son espèce. Nous apprenons que les chiens mordent les petites tortues et peuvent notamment cassé leur carapaces. Alors que les chèvres elles mangent toutes l’alimentions des tortues.
 

 

Nous découvrons aussi l’importance des centre d’élevages qui protègent les œufs et les jeunes tortues. Un travail qui permet de repeupler les différentes îles aujourd’hui. Nous découvrons également d’autres projet de sauvegarde comme celui du pinzon de Darwin. Nous y trouverons aussi des informations sur les iguanes et leur comportement. Et nous y découvrons un des rares iguanes terrestres jaune vivant encore sur l'île.

Nous finissons l’après-midi par la visite des plages de la ratonera et de la estacion. Nous assisterons sur la dernière à un combat entre deux iguanes. Impressionnant !

Nous retournons à l’hôtel en prenant le même chemin, je ne vous en ai pas parlé parce qu’en début d’après-midi il était quasiment désert... seul quelques restaurants étaient ouverts. Mais maintenant en fin de journée, la ville s’anime, avec le retour des plages des touristes et les petites boutiques de souvenirs sont toutes ouvertes et nous ne résistons pas à l’envie de flâner pour y découvrir les produits proposés ! Du café des Galápagos au t-shirt , ce qui nous amuse le plus ce sont les tenues de guide de parc des Galápagos ! Nous hésiterions presque à transformer Aurélien en guide !

Mais nous sommes raisonnables et rentrerons à l’hôtel. La chambre dispose d’une télévision et les enfants sont très vite en mode scotchage devant les dessins animés même si c'est en espagnol ! Ce qui nous laisse aussi un peu de repos ! De mon côté j’avais espéré rattraper mon retard sur le blog en publiant les derniers articles mais c’était sans compter sur les réseaux ici! Le débit est vraiment plus que mauvais et il y a que le matin entre 5 et 6h30 que nous arrivons à publier des photos et des vidéos !

Nous n’aurons pas la force de sortir nous promener en ville. Et nous nous coucherons tôt

Bilan kilométrique de la journée : 7.62km

19/11 Au réveil nous décidons de préparer les affaires pour nous rendre à la fameuse tortuga bay ! Nous avons beaucoup de marche en perspective : 3,5 km. Nous partons donc bien chargé (casse-croûte et bouteilles d’eau) et aussi masque et combinaisons Néoprène. Nous nous arrêtons en ville pour acheter du pain puis nous filons directement jusqu’à l’entrée du sentier. Nous nous enregistrons dans une petit officine auprès du garde du parc qui nous donne quelques recommandations sur le sentier et notamment de ne pas nourrir les pinzons. Il nous explique que nous ne pouvons pas nous baigner à tortuga bay mais seulement à playa mansa ! Nous marcherons donc plus de 4km ce matin !

 

Le chemin vallonné entre les arbres cactus qui nous conduit à la première plage est assez agréable... il est tôt mais nous apprécions déjà particulièrement les zones d’ombres. En chemin nous croiserons des dizaines de lézard de lave mais aussi un énorme scolopendre !

Nous arrivons pour 8h à tortuga bay et nous pouvons apprécier l’immense plage et son eau turquoise ! Nous avons vraiment bien envie de nous y baigner ! Nous la longeant tranquillement croisant quelques iguanes en chemin.

Nous arrivons ensuite dans une zone de mangrove et nous passons de l’autre côté pour découvrir la splendide playa mansa et ses mangroves, son sable aussi fin que de la poussière. L’eau est bleu turquoise...

 

Nous enfilons vite fait combinaisons et masques. Malheureusement la visibilité est très mauvaise moins de 50cm ! Le sable fin reste en suspension dans l'eau...

Les enfants resteront à jouer au bord de l’eau alors que nous partons explorer les fonds marins... enfin pas vraiment les fonds vu qu’on ne voit rien ! On avance donc à tâtons ! Mais il n’y a rien à faire même à 100 mètres du bord l’eau est trouble. Nous rebroussons donc chemin. Et à quelques mètres du bord Aurélien s’agite ! Je regarde de tout les côtes ! Il enlève son masque et me crie « une raie ! » difficile de la voire, la seule chose à faire c’est de rester à l’horizontal à la surface de l’eau pour ne pas lui marcher dessus !

Nous retrouvons ensuite la playa. Il y a beaucoup de monde maintenant ! Tout le monde teste le snorkeling mais ressort bien vite ! J’observe un groupe sur le côté droit entrain d’observer avec attention les fonds marin depuis la hauteur des rochers ! Curieuse de découvrir ce qu’ils ont vu je pars en expédition avec Titouane et Liloane. Quand nous arrivons sur les rochers nous découvrons d’abord quelques fous à pied bleu et nous entendons le guide désigner deux silhouettes au fond de l’eau ! Deux gros requins à pointes blanches. En nous voyant avec les masques, ils nous proposent de nous mettre à l’eau ! Nous avons un peu peur et il nous explique de rester bien calme et surtout bien horizontal à la surface de l’eau et que ça ne risque rien !

 

 

 

Bon Titouane lui me regarde en disant euh non merci ! Alors que Liloane a trop envie d’y aller ! Nous voilà donc à descendre dans l’eau depuis les rochers, tout doucement selon les conseils du guide et après quelques mouvements de brasse nous voilà au dessus des deux monstres ! Et ici l’eau est toujours chargée et c’est tout juste si nous pouvons les apercevoir ! C’est flippant au possible et j’essaie de garder mon calme mais c’est pas facile ! Nous resterons à peine 5 minutes dans l’eau.

Le guide m’aidant à ressortir, il me demande si je peux prêter mon masque à sa cliente. Une riche bien liftée ! Mais pourquoi pas ! La blonde pas à l’aise dans l’eau ne restera pas à l’horizontal et manquera même de marcher sur un des requins qui fera un petit tour avant de revenir se poser tranquillement au même endroit.

 

 

Je récupère mon masque et nous retournons donc à la plage pour raconter cette histoire à Aurélien et Kynan qui viendront ensuite à leur tour voir les 2 requins. Nous profiterons de la plage pour faire un petit casse-croûte en bonne compagnie ! Une dizaine de pinzon de Darwin entourent les enfants guettant la moindre miette. Le garde à l’entrée nous avait prévenu et bien recommandé de ne pas nourrir les animaux. Nous ne laisserons même pas tombé une miette ! Un pinzon finira sur la tête à Kynan preuve qu’il ne sont pas farouche du tout.
 

Les enfants joueront dans le sable et à plusieurs reprises nous pourrons apercevoir de jeunes bébés requins pointe noire nager juste derrière eux. Pas farouche eux aussi. Nous rigolons parce que c’est quand même le seul endroit que nous avons visité où quand tu crie « un requin » personne ne sort de l’eau et tout le monde accours avec sa GoPro.
 

Nous finirons par quitter la plage en début d’après-midi... il fait un soleil de plomb et le chemin du retour nous paraît interminable.
 

Arrivé en ville nous nous arrêtons pour visiter la laguna las Ninfas, on y apprend la différence entre les mangroves mais aussi que l’eau de la laguna est un mélange d’eau douce et d’eau salée. Nous n’avons pas le droit de s’y baigner mais il y a des pontons tout autour a l’abri sous les mangroves et nous y apprécions l’ombre !

 

 

Nous arrivons ensuite à l’hôtel où nous prendrons une petite douche avant de repartir direction le centre. Nous aimerions réserver nos places sur le bateau dans 2 jours pour aller à Isabella. Nous savons grâce à iOverlander où trouver les meilleurs prix nous nous y rendons donc directement. Mais en chemin nous nous arrêtons pour connaître les prix des excursions en bateau sur l’île et où l’on pourrait voir des requins. Pour la dame clairement s’était à Léon Dormido qu’il fallait aller ! Aurions nous fait une erreur ? Aïe trop tard de toute façon ! Nous ne pouvons pas revenir en arrière !

Nous poursuivons ensuite jusqu’au port et la fameuse officine qui essayera de nous la faire à l’envers, genre avec des enfants en bas âges c’est pas possible de prendre le bateau de 7h, pour des questions de sécurité. Mais voyant que nous ne marchons pas vraiment...et que nous ne venons pas d'arriver sur Santa Cruz en avion...  ils finissent par nous vendre des places pour le 21 à 7h et à un tarif correct 25 $ par adultes et 15 pour les enfants.

Nous sommes content mais nous nous rappellons alors que nos copains les croods nous avait dit qu’il n’y avait pas de banque sur Isabella. Et là problème sur les 3 guichets que nous trouvons 2 ne marche pas et le 3ème refuse notre carte ! À ben là nous sommes un peu dans la m... allons nous  finir sdf sur isabela ?

Nous ne nous stressons pas avec ça ! C’est dimanche, le lendemain peut être qu’ils auront fait le plein des distributeurs ! En attendent nous trouvons juste à côté un grand super marché avec des prix très correct 3$ les douze œufs, du jambon et du fromage en promo ! Nous pouvons en plus payer par carte nous décidons donc de refaire un petit plein avant de partir sur Isabella.

Nous rentrerons le soir et profiterons de l’appareil à croque-monsieur du petit appartement pour changer du riz et des pâtes ! Les enfants auront ensuite la bonne idée de taper sur Google : attaque de requins au Galápagos, attaque de requin pointe noire ou pointe blanche. Bon eh bien il paraît que le plus dangereux c’est de laisser pendre ses pieds dans l’eau, ou que des fois ils prennent les mains pour des poissons ! Nous ferons donc un peu plus attention à nos pieds et nos mains ces prochains jours.

 

Bilan Kilométrique de la journée : 12.08 km

20/11 Nous nous réveillons tôt objectif être les premiers à Las Grietas ! Bon nous savons que les premiers bateau-taxi, que nous devons prendre pour y aller, sont à 7h et il est 6h nous avons donc le temps. Aurélien en profiteras pour aller faire tout les distributeurs de la ville ! Et par chance il revient avec suffisamment d’argent pour qu’on puisse aller sereinement sur Isabella le lendemain !

En attendant nous filons visiter Las Griestas, nous arrivons d’abord au port. Nous passons au contrôle des bagages ... avant qu’on nous dise que pour Las Grietas il n’y avait pas besoin ! Mais en même temps il n’y a qu’une file et personnes ne nous demande où l’on va !

En sortant du bateau-taxi, le chauffeur croit qu’on voyage avec une autre famille qui est déjà sortie et il nous dit que nous lui devons plus de 5 dollars ! Nous arrivons finalement à rattraper la famille qui ne comprend mais qui paye le taxi. Et alors que nous sommes sur le chemin la famille un peu pressée nous double puis quand elle arrive devant le panneau Las Grietas elle se retourne et nous demande en anglais si c’est ici pour aller à floriana ? Alors non pas du tout ! Le taxi devait les emmener sur un autre bateau ! Ils repartent en courant en arrière !

Nous nous rendons alors compte que pour nous c’est quand même beaucoup plus simple maintenant que nous parlons tous espagnol couramment. C’est un avantage certain ici pour négocier les tarifs. En plus Aurélien un peu bronzé passe facilement pour un sud américain ! Les gens pensent aussi souvent qu’il est espagnol !

Du coup nous avons bon espoir d’être seul à Las Grietas ! En chemin nous croisons un petit papy qui nous dit que nous serons dans les premier ! Nous ne traînons pas trop et marquons seulement une pose au bord des salinas de l’île.


 

 

Nous arrivons ensuite devant l’immense faille ! L’eau est tellement claire qu’on y voit le fond ! La profondeur est de 8 mètres et c’est impressionnant ! Nous enfilons donc vite nos combinaisons ! Et alors que nous allons plonger un petit groupe arrive déjà ! Nous n’aurons donc que quelques minutes pour profiter des eaux transparentes !
 

 

L’eau est beaucoup mieux plus fraîche que celle de la mer et nous sommes surpris par l’absence de poisson... nous en croiserons quelques uns mais ils sont très gros. Nous allons jusqu’au bout et nous observons que derrière les rochers se trouve une autre poche d’eau. Les enfants n’ont pas envie d’y aller, ils ont froid malgré les combinaisons et surtout Kynan nous fait une petite crise d’angoisse. Il trouve que c’est trop profond ! Aurélien trouvera les mots pour le calmer et nous repartons dans l’autre sens.
 

 

Quand nous sortons de l’eau un groupe d’une trentaine de personnes débarquent ! Nous avons donc bien fait d’y aller tôt ! Nous allons un peu plus loin, Aurélien a vu sur un blog que des jeunes c’était baigné plus loin. Mais nous arrivons seulement à un mirador et rebroussons chemin. Nous pouvons observer plusieurs autres poches d’eau avec beaucoup plus de poisson. Aurélien retournera donc en bas pour aller plus loin alors que je reste faire un petit goûter au soleil à avec les enfants.
 

 


Aurélien revient content d’avoir nager entre les rochers avec pleins de poissons, et nous faisons marche arrière pour nous arrêter à la plage de Los Alemanes. Un hôtel de luxe surplombe la petite plage quasi déserte. Nous décidons d’y faire un peu de snorkeling et à peine nous sommes dans l’eau avec les enfants que nous croisons une raie. Aurélien nous rejoint vite, seul Kynan reste jouer sur la plage. La visibilité n’est pas excellent mais nous pouvons y voir des raies, et un serpent ! Et plein de poissons de quoi nous ravir.
 

 

Nous mangerons au bord de l’eau, mais le temps est gris et il commence à pleuvoir, nous décidons donc de retourner prendre un bateau taxi et de retourner en ville.

 

 

Nous prenons une douche puis nous décidons de nous renseignement pour aller au centre de tortues en vélo. Nous allons donc regarder chez un loueur et il nous proposent un bon prix 15$ pour les adultes et 5$ pour les enfants pour la journée. Nous décidons de garder cette expédition pour notre retour sur l’île, avant de retourner sur le continent !

Les enfants ont envie de retourner à tortuga bay et le ciel s’étant dégagé un peu nous acceptons mais en version allégé ! Pas de combinaisons ni de masque. Seulement le plaid et les serviettes. Et si la volonté était là, après 2 km les petites jambes de Kynan commence à caler ! Les 2 derniers kilomètres seront interminables ! Nous proposons donc aux enfants de rester jouer à tortuga bay... mais ils veulent aller jusqu’à playa mansa ! Nous continuons donc jusque-là même si nous ne pourrons pas y rester très longtemps puisque la plage ferme à 17h.

 

 


Les enfants profitent de jouer dans l’eau pendant que moi je profite de faire une longue séance de yoga. Une des meilleures séances de toute ma vie bercée par les vagues... l’interrompant pour voir un requin dans l’eau ou les fous à pied bleu pêcher dans le lagon.

 

Un groupe d’américains nous avertit qu’il y a des requins énormes de l’autre côté de la plage ! Aurélien file avec les enfants mais en se rappelant les lectures de la veille au soir, il renvoit les petits. Il reviendra quelques minutes plus tard pour nous dire qu’il a vu 3 gros requins à pointe blanche dans les mangroves. Il a filmé avec la GoPro mais on voyait rien dans l’eau. Je regarde alors les images filmés et je constate quand fait il était à 5cm de la queue d’un requin sans s’en rendre compte !! Un peu plus et il lui marchait dessus !
 

 Nous finirons la journée sur cette aventure !

 

Et avec un record pour notre bilan kilométrique : Record 18,50 km !!!

Nous rentrons donc à l’hôtel pour préparer les affaires, en chemin nous croisons une rue animée où les restaurants ont installés tables et chaises pour la soirée. Aujourd’hui il y a de la langouste sur tout les étales. 25 $ le menu avec 2 langoustes! Aurélien en a l’eau à la bouche ! Mais la veille nous avons acheté 12 œufs et là c’est sûr que nous ne pouvons pas les mettre dans les sacs pour prendre le bateau ! Je lui propose de voir au retour si notre maîtrise du budget nous le permet !

En arrivant dans notre hôtel, la petite dame qui est propriétaire me propose d’aller visiter une autre maison qui lui appartient dans laquelle elle loue des appartements. Nous filons donc avec Titouane pendant qu’Aurélien douche les enfants. Le quartier est beaucoup plus calme, mais plus éloigné aussi et les appartements spacieux. Nous aurons la possibilité d’y dormir à notre retour. Nous allons y réfléchir.

En attendant nous retournons à l’hôtel, histoire de finir de préparer les affaires et de manger une bonne omelette !

Le lendemain nous prenons la direction de l’île Isabela.

Vous retrouverez la suite de nos aventures dans le prochain article !





 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload